Chopard-Guye, Gustave (ca 1810-?)

Originaire de Sonvilier. Né vers 1810. Fils de Frédéric. Beau-frère de Pierre Henri Raiguel-Chopard (1809-1898) administrateur à la Cortébert Watch Co. Frère de Frédéric Auguste et Jules Chopard. Marié le 6 août 1831 à Courtelary, avec Adélaïde Guye, fille de Philippe Henry, des Verrières (NE). Trois enfants nés à Sonvilier : 1. Lisa Aurélie (née le 08.01.1833) 2. Jules Arnold (né le 16.02.1836), mort bébé 3. Julie (née le 03.03.1837).
Fabricant d’horlogerie à Sonvilier, C. est partie prenante à la Cortébert Watch Co en 1864 et 1872. Cité comme horloger remonteur en 1866, puis remonteur et repasseur en 1869-1870 à Saint-Imier.
Maire de Sonvilier de 1851 à 1870, puis juge. Député au Grand Conseil bernois de 1848 à 1851 et de 1854 à 1866.
C. a laissé un Journal (1840) et des « Notes concernant l’horlogerie dans le Jura bernois et en particulier dans le vallon de Saint-Imier » (1889).

Robin Moschard, 16/04/2012

Fonds d'archives

Registres d’état civil de Sonvilier et Courtelary
Mémoires d'Ici (Saint-Imier), Dossier documentation « Horlogerie » : Gustave Chopard, Notes concernant l’horlogerie dans le Jura bernois et en particulier dans le vallon de Saint-Imier , 1889, 10 p.
Mémoires d'Ici (Saint-Imier), Fonds Emile Jacot : Journal de Gustave Chopard, 1840
Archives de la Municipalité de la ville de Bienne (AMun Bienne), Fonds de la Cortébert Watch & Co

Bibliographie

Robin Moschard, « Les Juillard, de Sonvilier, industriels de la Cortébert Watch Co (1790-1962) », in Généalogie Jurassienne, Bulletin du CGAEB, 74, 2012, p.3-9
Kathleen H. Pritchard, Swiss Timepiece Markers 1775-1975, Phoenix, 1997, p. C 40
Patrick Linder, De l’atelier à l’usine, l’horlogerie à Saint-Imier (1865-1918), Alphil, 2008, p.148