Deutsch

Valbirse

ValbirseLa commune mixte de Valbirse est une commune du canton de Berne, située dans l'ancien district de Moutier, dans l'arrondissement administratif du Jura bernois. Elle est née de la fusion des communes de Bévilard, de Malleray et de la commune mixte de Pontenet et existe depuis le 1er janvier 2015. Elle compte 4'020 habitants pour une superficie totale de 1'868 hectares (2015), ce qui fait d'elle la 4ème commune du Jura bernois en population.

Le projet de fusion, dont est issue la commune de V., est mené dès 2011 par le « Bureau de fusion du Bas de la Vallée de Tavannes », présidé par le maire de Malleray. Le bureau prépare les structures administratives et le processus politique de la fusion. En décembre 2012, il définie le nom de la future commune en se décidant alors contre « Mévilier ».

A son début, le projet envisage d'intégrer également les communes de Champoz, Court et Sorvilier, donc six communes en tout. Mais ces trois derniers villages se retirent tour à tour du processus de fusion. Suite à une décision du Conseil communal au vu des résultats d’un sondage réalisé auprès de ses citoyens, Champoz se retire le premier le 29 janvier 2013. Puis ce sont les habitants de Court qui disent non à la fusion lors de la première votation populaire qui a lieu le 22 septembre 2013 dans les cinq communes restantes. Après cet échec aux urnes, c'est le Conseil municipal de Sorvilier qui décide, suite à un changement de majorité au sein de l’exécutif en janvier 2014, de ne pas poursuivre le processus d'unification avec ses communes voisines.

Le 18 mai 2014, le projet de fusion redimensionné est finalement accepté en votation populaire par les citoyens de Pontenet, Malleray et Bévilard. Le oui atteint 77% à Malleray, 64,8% à Bévilard et 63,3% à Pontenet. La fusion est approuvé par le Conseil-exécutif bernois et prend effet au 1er janvier 2015.

La création de V. aboutit à un changement de la loi au niveau cantonal. Le Grand conseil accepte en 2014 une motion du maire de Malleray, Roberto Bernasconi, qui permet aux citoyens des communes fusionnées de garder leur ancien lieu d’origine. Cela s'applique aussi de manière rétroactive à des projets alors en cours comme ceux de Péry-La Heutte ou de Petit-Val.

Au niveau des autorités communales, un certain nombre de sièges est garanti à chaque village (pour la première législature). Ainsi, chaque village a droit à 2 sièges au conseil communal de la nouvelle commune. Le législatif (conseil général) compte 30 membres (6 pour Pontenet et 12 pour Malleray et Bévilard). Après La Neuveville, V. est la plus petite commune du canton de Berne qui se dote d'un organe législatif autre que l'assemblée communale.

Pour pourvoir le poste unique à la mairie, les maires des trois villages fusionnés se disputent le siège lors des premières élections communales du 28 septembre 2014. C'est l'ancien maire de Bévilard, le radical Paolo Annoni, qui sort victorieux de la course et devient donc le premier maire de Valbirse.

Kiki Lutz, 21/04/2016
Dernière modification: 21/07/2016

Bibliographie

www.hebdo.ch (19.10.2014)
www.journaldujura.ch (10.12.2011, 7.3.2014, 23.5.2015)
www.rjb.ch (14.12.2012, 29.1.2013, 18.5.2014, 15.8.2014, 2.9.2014, 26.6.2014)
www.valbirse.ch (14.4.2016)

Iconographie

Armoiries de Valbirse; source: Stiftung Schweizer Wappen und Fahnen (21.4.2016)


Lien: http://www.valbirse.ch