Cattin, Georges (1959-)

Cattin, Georges (1959-)Originaire des Bois. Né le 27 juin 1959 à Fribourg. Fils de Marius Cattin, industriel de la boîte de montre, et de Yolande Cattin, née Vernier, ménagère. Epouse Christiane Cattin, née Sandoz, théologienne, bibliothécaire. Religion: catholique traditionaliste.
Après sa scolarité au Noirmont, C. obtient un CFC de tourneur de boîtes de montres et un certificat de fin d'études d'orgue au Conservatoire de Delémont.
En 2006, il reprend l'entreprise de son père. En 2015, il conçoit et ouvre le Musée de la Boîte de Montre au Noirmont, dont il est le conservateur. Il est d'ailleurs régulièrement l'invité de l'Association française pour l'horlogerie ancienne afin de donner des conférences sur l'horlogerie suisse aux Musées de Morteau et de Villers-le-Lac, en France.
A côté de son activité de boîtier de montres (il incarne la 5e génération), C. travaille comme organiste, expert et auteur. Depuis 1980, il est organiste de paroisse, pendant 30 ans aux Bois et plus récemment comme titulaire à la chapelle des Côtes (Le Noirmont) et à l'église du Saint-Esprit à Delémont. En tant que correspondant artistique auprès des journaux jurassiens, il écrit des critiques musicales et collabore de 1995 à 2012 comme rédacteur adjoint à la revue L'Orgue. Membre de la commission cantonale des orgues, il contribue comme expert-conseil à la construction, respectivement à la restauration, des orgues de Montfaucon, du Locle (NE) et de Damprichard (F).
C. est l'auteur de plusieurs publications, dont Les centrales électriques jurassiennes (Saignelégier, Ed. Le Franc-Montagnard, 2006), Jean-Georges Voirol transcendé (Lajoux, Edition Cultura Bellelay, 2014), La Maison du Cœur Eucharistique aux Côtes, dernier monastère en activité dans la Vallée du Doubs (Ed. Le Franc-Montagnard, 2017) et de l'ouvrage de référence en trois tomes Orgues et organistes aux Franches-Montagnes (1992), Orgues et organistes de la Vallée de Delémont (1995) et Orgues et organistes d'Ajoie et de Saint-Ursanne (1999) (Le Noirmont, Le Franc-Montagnard), dédié aux instruments, facteurs d'orgues et musiciens dans le Jura du XVe siècle à nos jours. Pour ce dernier, il obtient le «Tuyau d'or» de l'association française «Connaissance et pratique de l'orgue».
Parmi ses nombreux engagements culturels, on notera d'ailleurs l'ouverture d'un Musée électrotechnique au Noirmont (sur l'histoire de l'électricité et du moteur électrique) en 2006, et sa participation active à la réhabilitation de la chapelle de l'institut des Côtes au Noirmont depuis 2012, où il restaure des œuvres d’art et contribue lui-même à deux tableaux. A l'invitation de Claude Schauli, réalisateur de la TSR, il participe comme « fil rouge » au film Et au milieu coule le Doubs, en 2012. En 2018, il met sa collection privée à disposition de l’Exposition électrotechnique permanente installée à Saint-Imier, dans les locaux de la Société des Forces électriques de La Goule SA, à l’occasion du 125ème anniversaire de l’entreprise.
Il est en outre membre de l'Association suisse des usiniers électriciens (ISKB), de la Fanfare du Noirmont (1975-1980) et du Groupement Hommes et Terroirs au Clos-du-Doubs (GHETE, membre depuis 1995, président dès 2011) ainsi que de l'association Cultura Bellelay. Il est aussi accompagnateur attitré du choeur «L'Echo des Sommêtres» de 2007 à 2017.
Sur le plan politique, C. s'engage dès 2016 comme fondateur et président de l'association franco-suisse "Sauvons le Theusseret" s'opposant à la démolition du barrage du Theusseret.

Kiki Lutz, 15/12/2016
Dernière modification: 9/04/2020

Bibliographie

www.canalalpha.ch (16.6.2015)
http://geniesuisse.rts.ch/7683-georges-cattin-portrait/ (consulté le 6.10.2016)
www.lagoule.ch (consulté le 01.04.2020)
http://lqj.ch (30.6.2016, 12.4.2016)
www.moneyhouse.ch (consulté le 9.9.2016)
www.rfj.ch (16.6.2016, 1.6.2016, 24.9.2014, 20.10.2013, 19.10.2012)
www.routedelhorlogerie.ch (consulté le 6.10.2016)
www.swissbib.ch (consulté le 6.10.2016)
Informations transmises par Georges Cattin (30.9.2016; 4.4.2019)

Iconographie

Georges Cattin; source: Georges Cattin (30.9.2016)