Meyer, Emile (1857-1938)

Originaire de Tscheppach (SO). Né à Moutier en 1857. Décédé à Pontenet le 2 janvier 1938. Père des industriels Henri et Georges Meyer.
Ouvrier puis chef de fabrication à la fabrique L'Industrielle à Moutier. En 1899, il s'associe à Numa Kramer et fonde la fabrique d'ébauches de Pontenet sous la raison sociale Meyer et Kramer. Au décès de son associé, en 1920, il reprend l'entreprise à son compte avec ses fils Georges et Henri, sous la raison sociale Emile Meyer et ses fils. La fabrique sera une figure marquante de la dissidence horlogère jusqu'au début des années 1940 en refusant d'intégrer le cartel horloger suisse via Ebauches SA.
Membre de la commission de la Banque populaire suisse (BPS).
Membre de la commission scolaire de Pontenet et de la commission de surveillance du foyer d'éduction (Maison d'éducation de filles) de Loveresse (1913-1929, 1932-1938).
Membre de la Société jurassienne d'émulation (SJE).

Philippe Hebeisen, 13/05/2020

Bibliographie

Actes SJE, 42, 1937, p. 206-207
Annuaire officiel du canton de Berne, 1913, p. 181-1937, p. 184
Feuille officielle suisse du commerce (FOSC), n° 261, 14 août 1899, p. 1051 ; n° 237, 16 septembre 1920, p. 1775
www.rjb.ch (6.5.2020)
Johann Boillat, « Contrôler la dissidence : naissance et évolution du cartel horloger suisse (1931-1941) », in Margrit Müller, Heinrich R. Schmidt, Laurent Tissot (éds.), Marchés régulés : corporations et cartels, [annuaire de la] Société suisse d'histoire économique et sociale, 26, 2011, pp. 261-274