Deutsch

Bandelier, André (1940-)

Bandelier, André (1940-)

Historien et professeur à l’Université de Neuchâtel. Né le 23 avril 1940 à Perrefitte. Fils de James Bandelier, chef décolleteur, et d’Irène née Laederach, ménagère. Marié à Liliane née Romy, infirmière assistante ; père de deux enfants. Beau-frère du réalisateur Bernard Romy.
Après l’obtention de son brevet primaire, B. est instituteur à Champoz (1960-1962). Il poursuit ensuite ses études pour devenir enseignant secondaire et occupe divers postes à Tramelan (1964-1965) et à Neuchâtel (1965-1970). Parallèlement, il entreprend des études de lettres à l’Université de Neuchâtel et obtient sa licence en 1968. Il poursuit sa carrière dans l’enseignement du français langue étrangère à l’Université de Neuchâtel comme chargé de cours (1970) puis comme professeur (1976-2003). Il a en outre été lecteur au Centre de linguistique appliquée de l’Université de Neuchâtel (1970-1971) et fondateur de la section française du Centre de formation du Bureau des services de Pékin pour les missions diplomatiques (1989). Il est par ailleurs membre du conseil d’administration de la Société internationale d’histoire du français langue étrangère (2001-2008).
Ses travaux d’historien portent sur le XVIIIe siècle et la période française. Outre sa thèse de doctorat intitulée Porrentruy, sous-préfecture du Haut-Rhin, soutenue à l’Université de Neuchâtel en 1980, B. a notamment dirigé l’édition critique du Journal de ma vie de Théophile Rémy Frêne (1727-1804) ainsi que celle de Lettres de Genève (1741-1793) à Jean Henri Samuel Formey (2010, en collaboration avec Frédéric S. Eigeldinger). En 2007, il publie Des Suisses dans la république des lettres. Un réseau savant au temps de Frédéric le Grand. Parmi ses publications sur d’autres sujets on peut citer notamment Tiananmen pour décor. Chronique pékinoise (2009), Alexandre Voisard – Maurice Chappaz. Autour de « Liberté à l’aube ». Correspondance 1967-1972 (2010) et un roman,Nuits arc-en-ciel, Ed. des Malvoisins, 2014 (coll. Malpoche : Littérature). Les éditions Alphil – Presses universitaires suisses ont réuni ses principaux articles scientifiques sous le titre Des Lumières à la Révolution. Le Jura et les confins franco-helvétiques dans l’histoire (2011).
Son engagement associatif l’a mené à fonctionner comme animateur du Cercle d'études historiques de la Société jurassienne d’Emulation (SJE) (1970-1984), secrétaire (1972-1980) puis vice-président (1980-1981) de la Société d’histoire et d’archéologie du canton de Neuchâtel (SHAN), trésorier de la Société suisse d’histoire économique et sociale (SSHES, 1985-1989), membre de l'Institut jurassien des sciences, des lettres et des arts (IJSLA), qu’il a présidé entre 1990 et 1996, et membre du comité de la Société suisse pour l’étude du XVIIIe siècle (1993-2006).

Pierre-Yves Donzé, 2/10/2005
Dernière modification: 22/10/2014

Bibliographie

Atelier H (éd.), Ego-histoires. Ecrire l’histoire en Suisse romande, Préface de Pierre Nora de l’Académie française, Neuchâtel : Editions Alphil, 2003, p. 79-94
André Bandelier, Des Lumières à la Révolution : le Jura et les confins franco-helvétiques dans l'histoire, Neuchâtel : Alphil, 2011 (Mélanges d'une trentaine de contributions d'André Bandelier offert à l'occasion de ses 70 ans )