Lachat, Annette (1842-1932)

Supérieure des hospitalières de Delémont (1893-1900).
Née aux Rangiers, fille d'Henri-Joseph et de Marie-Thérèse née Monnin. Sa famille manifeste un attachement profond à la tradition catholique: parmi ses grands-oncles et ses oncles, l'on compte deux chartreux, un prémontré et un capucin, et parmi ses tantes, une ursuline à Clerval (F). Pendant la période troublée du Kulturkampf, la ferme familiale des Rangiers accueille les prêtres exilés revenant au pays pour administrer les sacrements à la population de la région. Annette, aînée de douze enfants, est placée durant deux ans chez sa tante à Delémont pour y fréquenter l'école.
Admise comme postulante à l'hôpital de Porrentruy en décembre 1865, prise d'habit en novembre 1866, profession de foi en janvier 1869. Après avoir passé dix ans à l'hôpital de Porrentruy, elle entre, à la demande de l'évêque, au service de celui de Delémont, comme renfort, en décembre 1875. Employée dans tous les secteurs durant sa jeunesse, elle se charge de la pharmacie, des jardins, de la lingerie et de l'ordre intérieur. Nommée supérieure en juillet 1893, elle occupe cette fontion jusqu'en novembre 1900, puis devient maîtresse des novices et membre du conseil. Le seigneur l'appelle à lui en avril 1932.

Philippe Hebeisen, 4/11/2004

Bibliographie

Nicole Quellet-Soguel, "Hospitalières de Delémont", in Helvetia Sacra, VIII/1, 1994, p. 449