Asuel, Bourcard II d' (?-?)

De la famille des sires d'Asuel. Fils d'Henri I, premier sire d'Asuel. Frère de l'évêque de Bâle Hugues (1180), Frère ou cousin d'Henri, évêque de Strasbourg (1180).
Mentionné pour la première fois en 1161 en tant qu'avoué du chapitre de Saint-Ursanne. A ce titre, il possède le patronage, c'est-à-dire le droit de présenter le curé à l'évêque pour qu'il le désigne dans son office ecclésiastique. Riche et généreux, B. contribue à la fondation de l'abbaye de Beinwil. Ceci ne l'empêche néanmoins pas de contester, entre 1153 et 1159, la donation de son oncle Bourcard I envers Lucelle.
Les Asuel entretiennent alors de bonnes relations avec l'église de Bâle et les empereurs. Plusieurs sires d'Asuel, dont notamment Bourcard II, apparaissent à plusieurs reprises comme témoins dans des actes concernant l'évêque de Bâle ou un empereur. Bourcard II est notamment proche de l'empereur Frédéric Ier Barberousse, pour qui il prend parti contre la papauté. En 1173, il est nommé « légat impérial de Bourgogne » et à ce titre exerce certaines fonctions judiciaires.
B. est à l'origine d'un lignage comptant plusieurs personnages importants mais dont il est difficile d'établir la filiation exacte.

Emma Chatelain, 15/12/2005
Dernière modification: 22/02/2006

Bibliographie

Jean-Paul Prongué, « Les seigneurs d'Asuel, un lignage ajoulot au Moyen-Age », in ASJE, 1996, pp. 235-237