Boillat, Hubert (1941-)

Boillat, Hubert (1941-)

Originaire de La Chaux-de-Breuleux. Né le 26 décembre 1941 à Bienne. Fils de Rémy Boillat, sergent de gendarmerie, et de Germaine née Chèvre, ménagère. Deux enfants.
Etudes aux Universités de Neuchâtel, Berne, Vienne et Londres. Brevet de maître secondaire en 1964. Il enseigne ensuite aux écoles secondaires de Chevenez, Reconvilier (1965) et Tramelan (dès 1975).
En 1964, B. adhère au Parti radical. L'année suivante, il devient secrétaire puis président de la section PR de Reconvilier et en 1970, il est le président de la Fédération du PR du district de Moutier. En 1975, il devient président de la Fédération du PR du district des Franches-Montagnes. De 1984 à 1995, B. siège au conseil municipal de Tramelan et est le vice-maire de la commune à deux reprises. De 1988 à 1994, B. siège comme député au Grand Conseil bernois (président de la Députation du Jura bernois et de Bienne romande de 1992-1993) Il y fait partie des commissions pour les révisions de la loi sur la chasse (1990), de la loi scolaire (1990), de la loi sur les communes (1990) et de la commission paritaire pour le Jura bernois (1990). Il est l'auteur de 16 motions, 12 postulats et 25 interpellations. Il contribue notamment à d'importants changements dans la loi sur la chasse, à la mise en place d'une meilleure circulation à Sonceboz et au respect de la territorialité des langues.
B. est opposé aux idées séparatistes.
Secrétaire général de l'Association pour la Défense des Intérêts du Jura (ADIJ) (1969) et membre du conseil d'administration des chemins de fer du Jura (1991). Membre du conseil de l'Institut de recherche et de documentation pédagogique (IRDP). Secrétaire et président de la Société des chasseurs du district de Moutier, membre de la commission cantonale de la chasse et président de la commission des examens de chasse.
A l'armée, B. est appointé aide-fourrier.

Emma Chatelain, 12/12/2006
Dernière modification: 31/10/2011

Bibliographie

Informations transmises à l'auteur par Hubert Boillat.