Renggli, Claire-Lise (1932-)

Renggli, Claire-Lise (1932-)Née le 27 mars 1932 à Bienne. Fille de Charles Bonsack, dentiste, et de Nelly née Forrer. Soeur de François Bonsack, philosophe et mathématicien. Epouse Pierre Renggli, avocat, président de l'ASUAG. Quatre enfants, dont le député Marc Renggli. Protestante.
Etudes à l’Ecole d’Etudes sociales à Genève (1951-1954).
Membre du Parti radical romand (PRR, section de Bienne du PRD), R. est la première femme élue au conseil de ville de Bienne (1968-1972, sous l'étiquette du Parti national romand PNR). Elle siège ensuite au conseil municipal, mais en tant que membre non permanent (1973-1980). De 1981 à 1982, elle retourne au législatif de la ville avant d'en démissionner. En 1974 (et jusqu’en 1988), elle est élue au Grand Conseil bernois et est ainsi la première femme romande à y siéger. Elle y est membre de la commission de justice (1977-1980) puis de la commission de gestion (1980-1985) ainsi que dans la commission d'économie publique. Première femme à présider de la Députation (1983-1984). De 1985 à 1988, elle préside le groupe radical du Grand Conseil.
Très engagée dans les associations culturelles et sociales, R. est la présidente de l’Association des Sociétés féminines de Bienne et du Centre de Consultation Psychologique. Elle est membre des conseils de fondation du Musée Neuhaus, de la Collection Robert et du Foyer Schöni.

Emma Chatelain, 13/12/2006
Dernière modification: 24/03/2014

Fonds d'archives

Mémoires d'Ici (St-Imier), dossier biographique « RRRR », sous-dossier « Renggli Claire-Lise »

Bibliographie

L'Express, 19 novembre 1968
L'Impartial, 20 mai 1983
Le Journal du Jura, 18 avril 2006
www.memreg.ch/dossier.cfm?show=text&id=9678&dossier=true&action=showDetail (24.3.2014)
Informations transmises à l’auteur par Claire-Lise Renggli.