Saenger, André (1920-)

Né le 14 juillet 1920 à Vevey. Marié, trois enfants. Passe son enfance et adolescence à Saint-Imier.
Fonctionnaire international durant 25 ans, S. est en relation avec un grand nombre d'organisations internationales, notamment toutes celles du système de l'ONU. Il voyage dans plus de 70 pays et établi des contacts avec pratiquement tous les gouvernements des pays en voie de développement souhaitant la collaboration de ce système.
A l'âge de cinq ans, S. s'installe à Saint-Imier. Il y fait toute sa scolarité ainsi que des études à l'Ecole supérieure de commerce où il obtient son diplôme en 1938. Les années suivantes sont partagées entre la mobilisation et une première carrière chez Coop à Bâle au sein du département fiduciaire.
S. commence sa carrière de fonctionnaire international en 1952. Il est alors nommé secrétaire exécutif du département Presse et Education et participe à plusieurs rencontres et séminaires internationaux comme membre de la Commission Nationale Suisse pour l'UNESCO.
En 1955, il est délégué par le Bureau International du Travail (BIT) comme expert de l'assistance technique en Iran puis en Tunisie. Par la suite, le Programme des nations Unies pour le développement lui confie des postes de Représentant-Résident adjoint puis Représentant-Résident, qu'il occupe en Tunisie, Egypte, Maroc, Bénin, Zaïre et Genève.
En 1967, il est détaché, par le Directeur exécutif de l'Organisation des nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) à Vienne, comme chef de la Coordination des Programmes puis Directeur adjoint du Département de la Coopération technique. En 1976, S. est chargé d'ouvrir le Bureau de liaison de l'ONUDI auprès des organisations internationales à Genève.
De 1974 à 1977, S. collabore étroitement avec le European Management Forum, dans le cadre des Entretiens de Davos.
En 1977, retenu en Suisse pour des raisons familiales, S. est nommé Directeur adjoint de la Division des Stupéfiants de l'ONU où il est chargé des programmes d'aide à l'élimination de l'abus des drogues. Il entreprend plusieurs missions, notamment en Thaïlande, Laos, Birmanie, Pakistan, Afghanistan, Népal.
A l'âge de 60 ans (date de la retraite obligatoire à l'ONU), S. est nommé Représentant permanent de l'Alliance Coopérative Internationale (ACI) auprès des organisations internationales à Genève (1.8.1980). Il remplit encore néanmoins des mandats de consultant pour le compte de l'ONUDI et du Centre du Commerce International (CNUCED-GATT). De 1981 à 1983, il occupe le poste de Directeur général de l'ACI avec notamment comme tâche de rétablir la situation financière.
Après sa retraite, S. est également Conseiller de l'Institut CASTOLIN-EUTECTIC à Lausanne, et d'un cabinet de gestion d'entreprises à Zurich.
A titre privé, S. a siégé au comité d'Enfants du Monde (1978-1981) et a été contrôleur des comptes de l'Association suisse des Experts de la Coopération technique.

Emma Chatelain, 27/02/2007
Dernière modification: 12/03/2007

Bibliographie

Informations transmises par André Saenger.
Le Jura bernois, 20 octobre 1981