Pelée, Pierre-Antoine (1801-1871)

Originaire de Courtedoux. Né à Tavannes le 13 Thermidor de l’an 9 (1 août 1801). Décédé à Paris le 21 janvier 1871. Fils de Jean-Pierre Pelée, gendarme, et de Marie-Anne, née Prêtre. Catholique.
Graveur.
École primaire à Fontenais et Porrentruy. Très doué pour le dessin, il est remarqué par Joseph-Aloyse Joliat, qui intéresse plusieurs personnes à son sort, dont le bailli de Porrentruy Jenner, qui lui assurent des cours, probablement à Genève (1819). Installé ensuite à Paris, il obtient très rapidement un grand succès et reçoit une pension de la duchesse de Berry. Il s'adonne alors exclusivement à la gravure. Connu pour ses estampes, il collabore à l'illustration d'ouvrages artistiques, littéraires et historiques tels que Les Vierges de Raphaël, édité par Furne et Perrotin, Le Paradis perdu de John Milton ou Histoire du Consulat et de l'Empire d'Adolphe Thiers. Il prend part à plusieurs expositions du Salon parisien entre 1827 et 1852.

Alain Cortat, 10/07/2005
Dernière modification: 9/04/2020

Fonds d'archives

Archives de l’ancien Evêché de Bâle, cote AAEB, EC 119 (acte de naissance)

Bibliographie

Gustave Amweg, Les arts dans le Jura bernois et à Bienne. Architecture, sculpture, peinture, gravure. Porrentruy, 1937, tome 1, pp. 477-485 Dictionnaire biographique de l'art suisse L-Z, Zurich et Lausanne, 1998, p. 809
François Kohler, « Pelée, Pierre », in Dictionnaire historique de la Suisse [publication électronique DHS], version du 6.10.2008
Informations relatives à la date de naissance transmises par Damien Bregnard, archiviste aux Archives de l’ancien Evêché de Bâle AAEB (28.03.2019) – texte actualisé par la rédaction.