Imer, Frédéric (1825-1909)

Né à La Neuveville le 4 janvier 1825. Décédé le 16 juin 1909 à La Neuveville, à l'âge de 84 ans. Fils du pasteur Frédéric-Théophile Imer et de Charlotte Imer. Epouse Octavie Landolt (1828). Père de Paul Imer.
Etudes de droit et de littérature à l'Université de Berne (1843-1845) puis à l'Université de Paris (1845-1846). membre de la société d'étudiants de Zofingue (dès 1844). De retour à La Neuveville, I. entre comme stagiaire dans l'étude du notaire Charles Bourguignon. Il obtient son brevet en janvier 1849 et est nommé l'année suivante greffier du tribunal de La Neuveville. Il démissionne en 1852 pour se vouer à son travail de notaire.
Membre du Conseil municipal de La Neuveville (1854-1856) puis du Conseil de Bourgeoisie (1860-1868). Député au Grand Conseil bernois de 1858 à 1868. Préfet de La Neuveville de 1869 à 1890.
Proviseur du gymnase de La Neuveville (1856-1858), président de sa commission d'école (1868-1902); membre du conseil d'administration de la Caisse hypothécaire du canton de Berne (1875-1904); membre de la commission cantonale de viticulture (1871-1905, président dès 1887); fondateur et président de la société de viticulture de La Neuveville; membre de la société économique du canton de Berne et fondateur de la colonie agricole et professionnelle de Sérix pour la Suisse romande.
Membre (dès 1852) puis président d'honneur (dès 1904) de la Société jurassienne d'Emulation (SJE). Auteur de nombreux articles dans ses Actes. Correspondant régulier du Vignoble et du Journal du Jura. Auteur d'une dizaine de monographies consacrés à La Neuveville.
Sous-lieutenant (1845), I. participe à la guerre du Sonderbund (novembre 1847). Nommé major en 1860.

Emma Chatelain, 19/09/2007
Dernière modification: 8/02/2012

Fonds d'archives

Mémoires d'Ici (Saint-Imier), Fonds Le Jura bernois, 1874-1998.

Bibliographie

Le Jura bernois, 17 juin 1909
André Imer, Chronique de la famille Imer, Prêles, 2003, pp. 109-114