Gigon, André (1924-1991)

Né à Bienne le 2 janvier 1924. Décédé à Sion le 11 mars 1991.
Membre fondateur, en 1955, du Collège vaudois des artistes concrets.
Scolarité à Bienne. Diplôme en arts appliqués au Technicum cantonal en 1943. Réside à Genève (1946-1947) puis à Paris (1948-1949). Il s'installe à Lausanne en 1950 et y présente sa première exposition de céramiques en 1951. S'installe à Pully en 1954 puis à Sion en 1984.

Travaillant d'abord la céramique, G. s'oriente ensuite vers la sculpture et la confection d'objets en terre cuite. Dès 1961, il réalise des sculptures en bronze. A partir de 1970, il exécute de nombreuses commandes de travaux intégrés à l'architecture, principalement des reliefs en béton. Par la suite, il abandonne cette technique, préférant la sculpture en ronde-bosse en métal ou en béton. En 1980, il réalise ses premières pointes sèches. Après 1984, il commence à travailler en fonte de fer, d'abord traitée comme du bronze, puis peinte comme le seront toutes ses dernières sculptures à partir de 1986. Parallèlement, il édite directement dans son atelier des suites de linogravures polychromes.

Il obtient la Bourse fédérale des arts appliqués (de 1951 à 1953) et la Bourse fédérale des beaux-arts (1956, 1957 et 1959).
Vice-président de la Société des peintres, sculpteurs et architectes suisses dès 1971, il organise en 1976 la deuxième Biennale de l'art suisse au Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne.
Il participe à l'exposition de sculpteurs suisses à la Biennale de Venise en 1956. Importante exposition à la Galerie Plexus à Chexbres (1980), qui présentera ensuite régulièrement ses travaux.
Il meurt six mois avant la présentation de la rétrospective que le Musée cantonal des beaux-arts de Sion lui consacre en 1991.

Emma Chatelain, 12/11/2007
Dernière modification: 26/02/2009

Bibliographie

Christine Salvadé (dir.), Sculptures du Jura, Editions Pro Jura, Moutier, 1993, p. 91-93
Dictionnaire biographique de l'art suisse A-K, Zurich et Lausanne, 1998, p. 402