Deutsch

Archéologie

Archéologie

Les premières recherches connues menées sur le territoire jurassien remontent au XIXe siècle, si l'on excepte la mention du Mont Terri en 1716 par le Père jésuite Dunod qui y voit un camp de Jules César. Cette deuxième moitié du XIXe siècle correspond en fait à l'émergence de l'archéologie moderne se basant sur des observations scientifiques.
Auguste Quiquerez étudie largement les vestiges romains du Jura et dresse la première carte archéologique de la région, en collaboration avec le baron Gustave de Bonstetten et Johann Uhlmann (Carte archéologique du Canton de Berne : époque romaine et anté-romaine, Bâle-Genève-Lyon, 1876). Il se penche également sur l'activité métallurgique du Jura dans la vallée de Delémont et la région de Moutier.
Après quelques années d'activité archéologique diaphane, un nouvel élan est trouvé dans les années 1920 et se poursuivra jusqu'au début des années 1970. Il s'agit de fouilles ponctuelles sous la direction de personnalités qui les entreprennent dans un cadre privé.
Alban Gerster s'intéresse avant tout aux constructions romaines et fouille notamment plusieurs villae rusticae mais il ne dédaigne pas quelques détours vers l'étude de la Préhistoire ou du Moyen Age, souvent en compagnie d'André Rais, alors archiviste et conservateur du Musée jurassien à Delémont.
Albert Perronne et Frédéric-Edouard Koby sondent de nombreuses grottes jurassiennes et leurs études portent autant sur la paléontologie que sur les occupations humaines de ces cavités.
Carl Lüdin, quant à lui, fouille le Roc de Courroux de manière extensive durant plus de cinquante ans, ce qui lui permet de récolter de nombreuses données sur son occupation préhistorique.

En 1969, le Service archéologique du canton de Berne est créé dans le cadre de l'Office de la culture du canton de Berne. Hans Grütter devient le premier archéologue cantonal en 1970. Son équipe supervise les interventions de tout le canton et oeuvrera ainsi sur plusieurs chantiers jurassiens jusqu'en 1979, année de la création de la République et canton du Jura. De la même manière, ce service est responsable des travaux menés dans le Jura bernois encore actuellement. Dans ce cadre, il dispose d'une antenne à Loveresse.
Quant au Service d'archéologie du Jura, il voit le jour en 1985 et mène notamment les nombreuses fouilles liées à la construction de la Transjurane (A16). La section de paléontologie lui est adjointe en 2000 pour former la « Section d'archéologie et paléontologie ». Cette section est rattachée à l'Office de la culture (OCC).

Ainsi donc, le Jura recèle de nombreux sites archéologiques qui permettent de bien connaître l'histoire du peuplement et des passages humains dans cette région. Sans reprendre intégralement la carte archéologique, nous pouvons donc proposer un aperçu sommaire de divers types de structures ou établissements représentés sur sol jurassien entre le Paléolithique et le Moyen Age ainsi que quelques exemples plus tardifs.
Il convient de rappeler ici que leur répartition spatiale ne répond pas forcément à une réalité historique mais qu'elle est avant tout fonction des chantiers de construction modernes qui ont permis de les mettre au jour. A cet égard, on doit souligner l'avancée considérable dans la connaissance archéologique régionale induite par les travaux de la Transjurane (A16), dans le cadre desquels ont été réalisées de nombreuses fouilles.
Certaines d'entre elles sont encore en cours d'étude, mais l'état actuel de la recherche permet une esquisse pertinente de l'évolution de l'emprise humaine dans la région jurassienne. Dans cette perspective, il est clair que le Jura est à envisager comme une région bien plus que comme une entité politique correspondant à des problématiques modernes. Les notices du DHS traitant de l'histoire du canton du Jura sont donc citées dans notre survol des périodes ; un complément d'informations concernant le Jura bernois est apporté dans le cas d'éléments supplémentaires déterminants.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les notices suivantes :
- Paléolithique
- Mésolithique et Néolithique
- Age du Bronze et Age du Fer
- Epoque romaine
- Haut Moyen Age
- Bas Moyen Age et époque moderne
- Cercle d'archéologie de la SJE.

Ludwig Poget, 6/10/2008
Dernière modification: 25/11/2011

Bibliographie

Claude Juillerat, François Schifferdecker (réd.), Guide archéologique du Jura et du Jura bernois, Porrentruy, 1997
Laurence-Isaline Stahl Gretsch e.a. (éd.), « Des tailleurs de silex aux souffleurs de verre dans le Jura et le Jura bernois », in Archéologie suisse, 28/2, 2005
Pierre-Alain Borgeaud e.a., Vingt ans de sondages archéologiques sur le tracé de l'A16 : première synthèse (Archéologie et Transjurane n° 142), Porrentruy, 2008
www.jura.ch (octobre 2008)

Liens:
Section d'archéologie et paléontologie (Jura)
Service archéologique du canton de Berne
Histoire de l'archéologie sur le territoire de la République et canton du Jura

Iconographie

Extrait de la carte archéologique de 1876 (Gustave de Bonstetten, Auguste Quiquerez, Johann Uhlmann, Carte archéologique du Canton de Berne : époque romaine et anté-romaine, Bâle-Genève-Lyon, 1876).