La Tolérance (1880), Loge franc-maçonne no 29, à l'Orient de Porrentruy

Loge franc-maçonne fondée en 1880  Porrentruy.

La Franc-Maçonnerie voit le jour en Suisse à Genève en 1736 avec une première Loge fondée par des Anglais et des Genevois. Dans le Jura, il faudra attendre 137 ans pour voir apparaître la première initiative maçonnique. Ainsi, les premiers Francs-Maçons du Jura étaient-ils initialement affiliés à diverses autres Loges suisses ou à l'Atelier français « Les Amis Eprouvés » à l'Orient de Montbéliard.
Mais les déplacements sont alors difficiles et les visites d'autres Ateliers maçonniques plutôt rares. Le 19 février 1873, un cercle maçonnique jurassien voit le jour. En 1879, on dépose à la Grande Loge Suisse Alpina (GLSA) une demande de création de Loge à Porrentruy et c'est ainsi qu'une année plus tard, le 26 septembre 1880, le Très Respectable Grand Maître John Cuénoud apporte la Lumière à la nouvelle Loge « La Tolérance ». Le premier Vénérable Maître (c'est-à-dire Président) de la Loge est Népomucène Schmider, maire de Porrentruy. Le premier Franc-Maçon initié à Porrentruy est Edouard Meyer, recteur de l'Ecole cantonale.

Les débuts de l'Atelier sont assombris par des luttes politiques acharnées, conséquences du Kulturkampf. La commune de Porrentruy loue à la jeune Loge des locaux autrefois occupés par le séminaire des Jésuites. En 1895, inspirés par l'idéal maçonnique, les Frères de La Tolérance engagent la ville à créer l''uvre des « soupes scolaires ». Leur initiative est suivie mais la commune de Porrentruy résilie le bail qui la lie à La Tolérance pour installer les « soupes scolaires » dans lesdits locaux.
Cette mesure faillit être fatale au jeune Atelier qui a beaucoup de mal à trouver de nouveaux locaux et qui doit rapidement décider de dissoudre la Loge ou de construire un nouveau temple. Une mise en sommeil aurait certainement réjoui les adversaires de la Franc-Maçonnerie en ces temps-là. Aussi les Frères se sont-ils attelés à un projet de construction dès 1896, soutenus par la Grande Loge Suisse Alpina et des Loges-S'urs qui leur accordent un prêt sans intérêts. Le Temple est donc inauguré le 30 octobre 1897 par le Très Respectable Grand Maître Caspar Friederich Hausmann. Ce moment historique de la Loge La Tolérance est ressenti comme un triomphe par la Maçonnerie suisse en général et jurassienne en particulier.

Pendant de nombreuses années l'Atelier poursuit discrètement ses Travaux. Mais dans les années 30, les menées fascistes des ligues et des fronts visant la Maçonnerie sont particulièrement efficaces. Bien des Frères, craignant des représailles, quittent l'Atelier alors que quelques courageux maintiennent la flamme. En 1937, le rejet massif par le peuple suisse de l'initiative Fonjallaz ne redresse pas la situation et il faut attendre l'après-guerre pour que l'Atelier reprenne vie.
Depuis lors, le nombre des membres s'accroît progressivement. Les Frères viennent de toutes les régions du Jura et de la France voisine. Malgré la distance et les voies de communication parfois difficiles, les travaux rituels sont très suivis.

Le 12 octobre 1980, La Tolérance fête son 100e anniversaire, en présence du Très Respectable Grand Maître Orazio Schaub et de 200 Frères venus de Suisse et des pays voisins. Cette manifestation est l'occasion de rappeler à la population que les Loges sont un milieu paisible et neutre où la liberté de conscience est non seulement respectée mais pratiquée. Sa position géographique et historique en fond d'ailleurs une véritable Loge carrefour.

En 2004, La Tolérance se dote d'un site internet, www.latolerance.ch. En 2005, elle entreprend la rénovation de son temple, prépare une exposition maçonnique publique avec le Musée de l'Hôtel-Dieu à Porrentruy et organise son 125e anniversaire. Le vernissage, les visites guidées, les festivités, les tenues rituelles et rencontres avec les Frères ainsi que la publication parallèle d'un livre sur la Franc-Maçonnerie dans l'Arc Jurassien remportent un vif succès, largement relayé par la presse. En 2006, pour le 250e anniversaire de la naissance de Mozart, la Loge organise concert et conférence. Dès 2008, la Loge se dote d'un intranet pour partager ses travaux en interne et en 2011, elle initie le fil Twitter public « JuraFM » pour partager des actualités maçonniques et des informations philosophiques. Elle organise également un week-end d'information et d'échanges sur la Franc-Maçonnerie en ses locaux avec visites guidées.

La Tolérance est une Loge très active qui visite beaucoup et reçoit de nombreux visiteurs du Giron Neuchâtel-Jura (la GLSA est divisée en huit girons ou régions), mais aussi de la région bâloise, de France, de l'arc lémanique, de Berne voire de Zurich.
Les Tenues rituelles ont traditionnellement lieu le 3e dimanche du mois, à la rue du Gravier 20 à Porrentruy et les Frères visiteurs sont accueillis avec une soupe, en mémoire aux hivers du début du siècle dernier lorsqu'ils arrivaient de loin à cheval et par le froid. La Tolérance travaille selon une adaptation des rites français, de Schroeder et Ecossais Ancien et Accepté (REAA).
Les Frères de l'Atelier se réunissent également le premier mardi du mois pour des séances administratives et d'instruction suivies d'une agape fraternelle ainsi qu'en janvier et en août avec leurs épouses et compagnes.

Emma Chatelain, 3/11/2008
Dernière modification: 27/06/2011

Fonds d'archives

Mémoires d'Ici, dossier documentation « Franc-maçonnerie »

Bibliographie

Michel Cugnet, Deux siècles et demi de Franc-Maçonnerie en Suisse et dans le pays de Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds, 1991, p. 73
La Franc-Maçonnerie dans l'arc jurassien. 125e anniversaire de la Loge La Tolérance de Porrentruy, Porrentruy, 2005
Informations transmises par la Loge La Tolérance (René Meyer).
http://www.franc-maconnerie.ch

Lien: http://www.latolerance.ch/