Gouvier, Joseph (1735-1816)

Selon Strobel, G. serait originaire du Fuet (com. de Saicourt BE). En fait, il est né à Fuesse, hameau de la commune d'Indevillers (F, Doubs, cant. Saint-Hippolyte), le 11 mai 1735. Décédé à Goumois le 24 août 1816.
Entré dans la Compagnie de Jésus à Landsberg en 1755, ordonné prêtre à Eichstätt (D) en 1764, il fait sa profession (quatrième voeu) à Brigue en 1771. Il assume des fonctions d'enseignement aux collèges de Fribourg (1757-1758), Porrentruy (1759/60), Sion (1765-1768), Fribourg (1769/70). De 1770 à 1773, il est professeur de philosophie et préfet des études au collège de Brigue. Après la suppression de la Compagnie en 1773, il enseigne la philosophie à Porrentruy de 1773 à 1791. Il quitte Porrentruy en 1791, prête serment et se met intrus dans le diocèse de Besançon comme desservant des Plains-et-Grands-Essarts F (Doubs, cant. Saint-Hippolyte) en 1792. Cité en 1804 comme résidant à Goumois (Doubs), il est curé de cette paroisse de 1807 à 1816.

Jean-Pierre Renard, 20/01/2010
Dernière modification: 19/07/2010

Bibliographie

Ferdinand Strobel, Schweizer Jesuitenlexikon, Zürich 1986, p. 234
Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier, 2009, p. 329