Nusbaumer, Jean Louis (1749-1812)

Baptisé à Bourrignon le 16 août 1749. Décédé à Grosne (Territoire de Belfort) le 13 mai 1812. Fils de Joseph et de Marie née Masser. Comme tous les Nusbaumer originaires de Bourrignon, son patronyme s'écrit avec un seul "s".
Etudiant au séminaire de Porrentruy en 1779 (7 mois) et 1780 (2 mois), il a reçu la tonsure et les ordres mineurs le 28 mai 1779 ; il est ordonné sous-diacre le 18 décembre 1779, diacre le 20 mai 1780, prêtre le 23 décembre 1780 (à Porrentruy, dans l’église du collège). Il est approuvé (juridiction) pour la première fois le 31 mai 1781 (cum nota doctrinae supra med.). Vicaire à Rougemont-le-Château (Territoire de Belfort) de 1782 à 1785, il semble avoir été ensuite vicaire à Pleigne et Bourrignon. Durant la Révolution, il est curé constitutionnel à Niedermorschwihr (1791), vicaire constitutionnel à Orbey (1791-1792), curé constitutionnel à Brebotte (1792) et Suarce (1793). Après avoir été interné à Belfort, Besançon et Ribeauvillé en 1794, il est à nouveau cité comme curé constitutionnel à Suarce (1800). En 1796, il est retiré chez ses parents à la Vacherie Chappuis. Administrateur de Suarce, il signe son adhésion au Concordat le 30 août 1802. A la réorganisation, il est nommé desservant de Grosne.

Jean-Pierre Renard, 10/05/2010
Dernière modification: 6/12/2013

Bibliographie

Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier, 2009, p. 460
Information patronymique transmise par Armand Nusbaumer, trésorier du CGAEB.