Perrin-Boder-Russbach, Jämes (1893-1986)

Originaire de Noiraigue (NE). Né le 29 septembre 1893 au Locle. Décédé le 7 février 1986 à Marin (NE). Fils de Lucien Perrin (1851-1930) et de Marie-Aldine née Perrin (1854-1935). Frère du sculpteur neuchâtelois Léon Perrin-Benoit (1886-1978). Epouse en premières noces N. Boder. Second mariage avec Anny Russbach (1912-1990), fille de Georges Russbach (1877-1949) et de Cécile Hänny (1886-1966). Trois enfants.
Licencié ès lettres à Neuchâtel en 1917 et licencié en théologie en 1932. Précepteur en Algérie puis professeur à Lausanne (1917-1932). Pasteur auxiliaire à Moutier en 1931. Pasteur aux Bayards (1932-1935), ministre impositionnaire au Locle puis à Savagnier (NE, 1935-1937). Diacre à Môtiers-Travers (NE) entre 1937 et 1943, pasteur à Dombresson (NE) de 1945 jusqu’à sa retraite en 1959. Directeur administratif intérimaire du collège missionnaire de Soavinandriana à Madagascar entre 1959 et 1960.
P. a écrit deux romans à clef, « Ceux de la Maltournée » (1942) et « Les mains du potier » (1943), ainsi qu'une pièce en cinq actes « Dombrice le Tonsuré sans auréole » (1949).

Robin Moschard, 26/05/2014

Fonds d'archives

Livre d’or des Belles-Lettres de Neuchâtel 1832-1960, n° 1309
L’Express, 10 et 11 février 1986
L’Impartial, 6 septembre 1930 ; 24 septembre 1935