Tanner, Renée (1921-2011)

Tanner, Renée (1921-2011)Née Renée Parlier le 22 mai 1921 à Bex (VD). Décédée le 6 février 2011 à Saint-Imier. Aînée d’une famille de 4 enfants. Épouse Ali Tanner en 1943. Six enfants.
T. accomplit une formation d’institutrice, mais exerce son métier pendant très peu de temps avant son mariage.
Durant la Deuxième Guerre mondiale, elle devient responsable d’un département de l’orphelinat de la Chaux-de-Fonds. Quelques années plus tard, elle quitte l’institution avec son mari pour s’établir à Mont-Soleil où elle donne naissance à ses 6 enfants.
En 1962, T. devient directrice de la maison de retraite Hébron à Mont-Soleil, à la place d’une diaconesse. Elle y vit et y travaille pendant 25 années, tout en élevant ses enfants. Durant les premières années, elle assure également l’office de diacre le dimanche matin pour les enfants du Mont-Soleil et du Cerneux-Veusil. Hors de ses occupations professionnelles et domestiques, T. passe le plus de temps possible à discuter avec ses treize pensionnaires.
Lors des élections de 1970, alors que les femmes avaient pour la première fois le droit de vote et d'éligibilité au niveau communal, T. s’inscrit sur la liste du Parti socialiste (PS). Elle devient la première femme à accéder au Conseil municipal de Saint-Imier et dirige durant deux législatures le dicastère des œuvres sociales. En 1987, elle prend sa retraite et s’installe à Saint-Imier.

Patrick Tanner et Kiki Lutz, 6/07/2018

Bibliographie

L'Impartial, 22 décembre 1970 ; 8 février 2011
Femmes suisses et le Mouvement féministe : organe officiel des informations de l'Alliance de Sociétés Féminines Suisses, n° 61, 1973, p. 3
Informations transmises par Patrick Tanner, petit-fils de T., et plusieurs membres de la famille Tanner (21.5.2018 ; 21.6.2018)

Iconographie

Conseil municipal de Saint-Imier (1971) ; source : Patrick Tanner (21.6.2018)