Schwob, Raphy (1875-1947)

Citroyne français. Né Raphaël Schwob à La Chaux-de-Fonds en 1875. Décédé à Chézières (VD) le 6 septembre 1947. Epouse en 1909 Yvonne Julie Victorine Weil (1889-1982), citoyenne française, mécène des arts et de la culture. De religion juive.
Etudes commerciales à La Chaux-de-Fonds. Entré très jeune à la Tavannes Watcho Co. (TWCo.) fondée par son père, il effecture de nombreux stages à l'étranger, notamment en Allemagne et aux USA, puis s'établit de nombreuses années au Japon (entre 7-10 ans) d'où il parcourt tout l'Extrême-Orient pour la fabrique de Tavannes. Il voyage beaucoup et introduit avec succès les marques Tavannes et Cyma aux Etats-Unis, au Japon, en Chine et dans les colonies anglaises notamment. Au début du XXe siècle, il retourne s'établir dans sa ville natale et dirige le bureau de vente de la Tavannes Watch Co. et devient président du conseil d'administration de TWCo., de Schwob Frères et Cie SA et de Tavannes Machine Co. SA. Fondateur de Tadik SA en 1912 avec Isaac et Armand Schwob.
Membre fondateur et administrateur de Transposrts Société d'assurances mutuelles (1921).
Membre de l'Automobile club suisse (ACS), section Montagnes neuchâteloises (1912). Membre du Souvenir français (1917, médaile de vermeil en 1937), du Cercle français et de la Philanthropique. Membre fondateur du Rotary-Club des Montagnes neuchâteloises (1928). Soutien de nombreuses sociétés, il s'engage grandement en faveur du secours à la population française durant la Première Guerre mondiale. Chevalier de la Légion d'honneur (1932).

Philippe Hebeisen, 1/11/2018

Bibliographie

Revue internationale de l'horlogerie et des branches annexes, 15 février 1932, p. 39 (avec portrait)
L´Impartial, 20 avril 1909 ; 9 mai 1912 ; 27 février 1932 ; 12 février 1936 ; 9 novembre 1937 ; 4 avril 1946 ; 8 septembre 1947 ; 22 juin 1953 ; 5 juin 1982
Feuille d'avis de Neuchâtel, 16 janvier 1932
FAN-L'Express, 11 juin 1982
Courrier de la vallée de Tavannes, 9 septembre 1947