Gisiger, Michelle (Sœur Michèle-Dominique) (1941-)

Originaire de Hauenstein-Iffenthal (SO). Née à Glovelier le 22 avril 1941. Fille d'Auguste Gisiger et de Germaine Gisiger, née Jeannerat, paysans.
Pendant son enfance, elle fréquente l’école primaire de Berlincourt et de Cœuve, et, après ses classes, travaille à la ferme avec ses parents. En hiver, elle rejoint l’usine Minerva, occupée à la finition et au contrôle des chaussures.
Le 16 mai 1960, G. entre chez les sœurs de l’Œuvre de Saint-Paul à Fribourg où elle s’engage définitivement le 8 décembre 1966. Nommée à l’atelier de composition de l’Imprimerie Saint-Paul à Fribourg, elle reçoit une formation de typographe, linotypiste et metteuse en page du quotidien La Liberté, à une époque où, en Suisse, les femmes n’étaient pas admises à faire un apprentissage de typographe.
Sa formation religieuse comprend les étapes suivantes: cours de théologie biblique et pastorale à l’Université de Fribourg, puis année de formation pour Maîtres et Maîtresse des novices à Chevilly-Larue près de Paris, cours à l’Institut de pastorale à l’Université de Fribourg et deux ans de formation en communication audio-visuelle et pastorale (ACNAV) à Paris.
De 1964 à 1994, G. participe à de nombreux camps-vocations en Suisse Romande.
A partir du 1er septembre 1972 et jusqu’au 31 décembre 1978, suite à un appel et avec la permission de sa congrégation, elle accepte un engagement à mi-temps dans la pastorale des vocations du Centre Romand des Vocations (CRV) à Lausanne.
De retour à Fribourg en 1979, G. reprend le travail à l’imprimerie, pour la mise en page de La Liberté et la composition, et suit les cours de recyclage pour la photocomposition, ainsi que des cours de maquettiste (préparation des copies pour le journal).
De 1984 à 1990, elle est élue conseillère générale. En septembre 1985, G. est nommée responsable de la formation des jeunes religieuses (maîtresse des novices). En 1996, elle est envoyée à Bar-le-Duc/Meuse en tant que responsable de la communauté. En 2002, G. est élue supérieure générale de la Congrégation. Pendant 10 ans, elle visite les communautés du Burundi, Cameroun, France, Martinique, Madagascar et Vietnam (20 voyages au total).
Après un congé sabbatique de 3 mois, G. est nommée supérieure de la communauté de Fribourg.
De 2016 à 2018, elle est responsable du suivi des travaux de transformations des bâtiments de la communauté pour l’accueil du Vicariat épiscopal et de la Corporation ecclésiastique. Depuis le 1er janvier 2019, elle est l'économe de la maison de Fribourg.

Jean-Marc Boillat, 7/05/2019

Bibliographie

www.easymonitoring.ch (consulté le 1.3.2019)
www.cath.ch (27.4.2012)
Informations transmises à l’auteur par Sœur Michèle-Dominique (février 2019)