Bassand, Michel (1938-2021)

Bassand, Michel (1938-2021)Né le 16 février 1938 à Porrentruy. Décédé le 12 janvier 2021 à Genève. Sociologue.
Maturité ès sc. économiques (1957), puis études à l’Université de Genève (licences en sociologie et en sciences commerciales), suivies par une année passée à l’Université du Kansas (Lawrence). De retour à Genève, B. est assistant puis chef de travaux à l’Université puis soutien sa thèse de doctorat dans le domaine de la sociologie urbaine en 1972 (mention summa cum laude, publiée sous le titre Urbanisation et pouvoir politique. Le cas de la Suisse, Genève : Ed. Georg, 1974). La même année, il est nommé professeur-assistant à Genève, puis en 1974, suite à la démission du titulaire de la chaire de sociologie et ami Jean-Claude Thoenig (nommé à l’INSEAD et au CNRS à Paris), l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) sollicite B. pour le remplacer et enseigner au sein de Département d'architecture (aujd. Faculté ENAC). Deux ans plus tard, il est titularisé, nommé professeur de sociologie urbaine à l’EPFL (1976-2003), au sein de laquelle il crée et codirige l’Institut de recherche sur l’environnement construit (IREC) et plus tard fonde et dirige le Laboratoire de sociologie urbaine (LaSUR). B. a été une grande figure de la recherche en Suisse et ses travaux font référence dans l’histoire de la sociologie urbaine européenne depuis les années 1970. Pour le prof. Vincent Kaufmann, qui a été son élève, B. reste comme « l’inventeur de la sociologie urbaine suisse, celui qui a le plus tôt conceptualisé la notion de système de mobilité (avec Marie-Claude Brulhardt) et de métropolisation (avec Martin Schuler notamment) ». Signe de l’aura dont B. a jouit, il a été invité à enseigner aux Universités de Genève, de Fribourg, de Neuchâtel, de Grenoble, à la City University of New York (CUNY), à l’Université Columbia (New York), à l’Université du Québec, à l’Ecole d’architecture de Bretagne, à l’Université de Mexico et à l’Université des Sciences sociales d’Ho Chi Minh-Ville au Vietnam.
Adjoint au secrétaire général de l'Association internationale de sociologie (AIS, 1964-1966) en vue de l'organisation du congrès mondial d'Evian qui a lieu en 1966. Membre de l’Association internationale des sociologues de langue française (AISLF), au sein de laquelle il crée un des tous premiers comité de recherche, le CR02 (en sociologie urbaine), aux côtés de Liliane Voyé, Alain Bourdin et Maurice Blanc. Président de l’Association Métropole Suisse jusqu’en 2002. Membre de l’Institut jurassien des sciences, des lettres et des arts (IJSLA) dès 1981. Une biographie lui a été consacrée par Christophe Jaccoud et Vincent Kaufmann, Michel Bassand - Un sociologue de l'espace et son monde, Lausanne : PPUR, 2010, coll. Espace en société.

Philippe Hebeisen, 15/12/2021
Dernière modification: 25/12/2021

Bibliographie

actu.epfl.ch (18.1.2021)
www.swissinfo.ch (11.2.2021)
www.institut-jurassien.ch/membres/detail/239-bassand-michel (15.12.2021)
www.chronologie-jurassienne.ch (15.12.2021)
www.aislf.org (15.12.2021)

Iconographie

Michel Bassand dans son bureau de l’EPFL en 1986.
(c) LaSUR/EPFL, https://actu.epfl.ch/news/deces-du-professeur-honoraire-michel-bassand/ (18.1.2021)