Ketterer, Georges (1893-1969)

Ketterer, Georges (1893-1969)Né à la Chaux- de-Fonds en 1893. Mort à Genève le 20 mars 1969.
K. débute comme apprenti chez un fournituriste puis comme représentant, lui permettant de parcourir l’Europe et le monde. En 1931, il entre chez Jaeger-LeCoultre où il jouera un rôle important dans le développement de l’entreprise. Sa carrière a été caractérisée par une ascension rapide dans des entreprises concurrentes telles Audemars-Piguet et Wittnauer. Cependant, sa place la plus importante a été dans la manufacture de Vacheron-Constantin où il remplissait les fonctions de président, d’administrateur-délégué en 1938, puis de directeur général en 1940. En parallèle, K. est aussi présent au conseil d’administration de la Banque populaire suisse (BPS) et d’ Uniroyal international SA. Ses réussites lui permettent d’entrer au comité central, puis d’accéder à la vice-présidence de la Fédération suisse des associations de fabricants d’horlogerie (FH) à Bienne (1942-1945). K. est encore administrateur de l’ASUAG (1948-1951), puis, entre 1946 et 1950, président de l’Union des fabricants d’horlogerie de Genève et Vaud (UFGVV). Membre de l’assemblée des délégués de la Chambre Suisse de l’horlogerie (CSH), il y anime la commission des Foires et Expositions (1941-1951).
À sa mort en 1969, son fils, Jacques Ketterer (+1987), reprit la direction de l’entreprise Vacheron-Constantin.

François Dujardin, 10/01/2022

Bibliographie

« Georges Ketterer : Une personnalité influente de l’industrie horlogère suisse, qui mise sans réserve sur l’horlogerie-détaillant », Journal suisse d’horlogerie et de bijouterie, n° 4, juillet-aout 1958, pp. 470-474
« Georges Ketterer, président de Vacheron & Constantin », Journal suisse d’horlogerie et de bijouterie, mars 1969, p. 391
Johann Boillat, Les véritables maîtres du Temps. Le cartel horloger suisse (1919-1941), Neuchâtel : Alphil, 2012, p. 562 et 570

Iconographie

La suisse horlogère, n° 13, 27 mars 1969, p. 405