Weibel, Louis-George (1907-1973)

Weibel, Louis-George (1907-1973)Né le 4 octobre 1907 à Fleurier (NE). Mort le 13 août 1973 à Auvernier (NE). Marié à Louise-Marie (née de Coulon, originaire de Neuchâtel). Deux filles, nées au Locle : Anna Françoise (1942) et Marie-Dominique (1946).
Après son diplôme de l’Ecole supérieure de commerce de Neuchâtel, W. travaille à l’étranger dans l’industrie des hydrocarbures, en Grande-Bretagne à Londres, à la National Benzol Co. Ltd., puis à Bochum et à Berlin, pour le Stickstoff-Syndikat.
De retour en Suisse en 1936, W. débute à la manufacture Charles Tissot et Fils S.A. au Locle, dont il devient fondé de pouvoir (1943), puis directeur commercial (1960) et enfin administrateur-délégué (1971).
Parallèlement, il accède aux sphères décisionnelles des organisations horlogères : délégué (dès 1956), deuxième vice-président (dès 1966) puis premier vice-président (dès 1969) de la Fédération suisse des associations de fabricants d’horlogerie (FH) à Bienne et administrateur et directeur adjoint au marketing de la Société suisse pour l'industrie horlogère (SSIH ). Membre des Délégations Réunies.
Tout au long de sa carrière, W. a été membre de l’Association patronale des fabricants d’horlogerie du district du Locle (APL) et de l’Assemblée des délégués de la Chambre suisse de l’horlogerie (CSH) à La Chaux-de-Fonds, suppléant du Comité central. Très impliqué dans la vie communale : membre du Conseil général pour contribuer au développement de la ville Locle et de sa région.

Mathilde Sneiders, 11/01/2022

Bibliographie

La Suisse horlogère, n° 32, 23 août 1973, p. 905
L’Express, 2 juin 1937 ; 13 février 1946 ; 19 décembre 1968 ; 14 août 1973
L’Impartial, 20 avril 1953 ; 14 août 1973
Johann Boillat, Les véritables maîtres du Temps. Le cartel horloger suisse (1919-1941), Neuchâtel : Alphil, 2012, p. 564

Iconographie

Gérard F. Bauer, 1er vice-président de la FH. M. Louis-Georges Weibel n’est plus, Bienne, 1973, 4 p., ici p. 1