Rebetez, Niels (1990-)

Originaire de Bassecourt. Né le 16 janvier 1990 à Saignelégier. Fils de Gérard Kurth, mécanicien de formation, et de Dominique Rebetez, prothésiste dentaire. Sans confession.

R. suit l’école primaire aux Emibois (commune de Muriaux) (1996-2002) et aux Breuleux, puis l’école secondaire aux Breuleux (2002-2005), pour choisir ensuite la classe bilingue en biologie et chimie au lycée de Porrentruy (2005-2008). Il étudie à l’Université de Fribourg et obtient un bachelor en histoire contemporaine et en grec ancien (2008-2011), suivi par un master en histoire contemporaine (2011-2014). Dès 2015, il est assistant et doctorant en histoire contemporaine à Fribourg jusqu’en 2020. En 2018, il se rend en Ecosse pour un séjour de recherche à l'Université de Glasgow, financé par le Fonds national de la recherche scientifique. En la même année, il obtient un DAS (Diploma of Advanced Studies) en didactique universitaire. De 2015 à 2019, il est membre du Conseil de la faculté des lettres et sciences humaines de l’Université de Fribourg, ainsi que, dès 2016, membre du comité scientifique du programme doctoral en histoire contemporaine. De plus, il devient co-président du corps intermédiaire de la faculté de 2018 à 2019. Ses principaux domaines de recherche portent sur l’histoire orale, l’histoire de la psychiatrie et l’histoire de l'objection au service militaire.
En parallèle de sa carrière académique, R. travaille comme secrétaire de rédaction au Quotidien jurassien pour les sections Suisse, Monde et Économie.


A partir de septembre 2021, R. est boursier politique au sein du secrétariat des Commissions de l'environnement, de l'aménagement du territoire et de l'énergie (CEATE) aux Services du Parlement national à Berne.
R. se distingue par son activisme pour les droits de la communauté et des individus trans* en Suisse. Il est membre du comité Transgender Network Switzerland TGNS (2010-2015) et tient des discours aux Prides de Genève (2011) et Delémont (2012). De 2012 à 2014, il participe au groupe de l’Office fédéral de la santé publique OFSP qui gère le programme national VIH et autres infections sexuellement transmissibles (IST). Parallèlement, il travaille en tant que collaborateur spécialisé d’accueil des personnes trans* et consultant juridique à Checkpoint Lausanne et Agnodice, qui œuvre à « promouvoir en Suisse une société considérant la pluralité des genres et de leurs expressions comme une richesse relevant de la diversité humaine » (agnodice.ch). R. devient membre du conseil de fondation d’Agnodice dès 2019. Son engagement est précédé par son histoire personnelle : R. commence sa propre transition de genre à l’âge de 17 ans en 2007, soutenu par la fondation Agnodice et par des praticiens bienveillants. En 2010 s’ensuit le changement de prénom, et en 2012 celui de l’état-civil.


R. s’engage également en tant que bénévole au profit de Caritas.
Sur le plan politique, R. adhère au parti des Vert·e·s fribourgeois·e·s dès 2019.
Côté sport, R. pratique la course à pied et l’équitation. Il participe au TREC des Franches-Montagnes, duquel il termine 3ème.


Jean-Marc Boillat, 9/02/2022

Iconographie

https://agnodice.ch/ (consulté le 03.02.2022)
https://agnodice.ch/wp-content/uploads/2017/10/Temoignage_Rebetez.pdf (consulté le 03.02.2022)
www.linkedin.com/in/niels-rebetez-12a80261/ (consulté le 03.02.2022)
www.moneyhouse.ch (consulté le 03.02.2022)
www.politikstipendien.ch/aktuellen?lang=fr (consulté le 03.02.2022)
www.tgns.ch/fr/2015/05/demission-de-niels-rebetez/ (consulté le 03.02.2022)
www.unifr.ch/histcont/fr/recherche/theses-de-doctorat/ (consulté le 03.02.2022)
https://vertes-ville-fribourg.ch (consulté le 03.02.2022)


Informations transmises à l’auteur par Niels Rebetez (décembre 2019).