F | D

Boivin, Jacques (?-?)

Originaire de Diesse, il fut le vicaire du dernier curé de Diesse avant d'embrasser la réforme et de devenir le premier prédicant de cette paroisse (1530-1566). En 1530, la réforme est votée à Diesse sur la place publique. Cependant, Jacques Boivin ne l'embrassa qu'en apparence, afin de pouvoir toucher le traitement du prédicant. Il était donc tout à la fois prêtre, pour ceux de ses paroissiens qui étaient restés catholiques, et pasteur, pour ceux qui avaient embrassés la réforme. Il avait aménagé un local d'une maison jouxtant le mur d'enceinte du cimetière en chapelle, et c'est là qu'il y servait la messe. Ce double ministère se prolongea pendant 36 ans, jusqu'à ce qu'il en fut fait rapport au synode général tenu à Nidau en mai 1566 qui lui-même en fit rapport au Sénat de Berne qui destitua aussitôt Boivin de ses fonctions (1566).

Auteur·trice du texte original: Emma Chatelain, 22/09/2005

Bibliographie

J. Germiquet, « Clerus Rauraciae reformatus Ière partie (1530-1885) », in ASJE 1885-1888, p. 72

Suggestion de citation

Emma Chatelain, «Boivin, Jacques (?-?)», Dictionnaire du Jura (DIJU), https://diju.ch/f/notices/detail/1012-boivin-jacques, consulté le 15/04/2024.

Catégorie

Biographie
Biographie

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En continuant à naviguer, vous acceptez notre utilisation des cookies.