F | D

Hug, Marianne (1824-1899)

Supérieure des ursulines de Porrentruy (1869-1878, 1881-1887). Née à Pleigne, fille de François et Marie-Anne née Joray. Orpheline, elle est élevée par sa soeur. Elle demande son admission à Fribourg, mais doit quitter le couvent comme toutes les novices lors du Sonderbund. Rentrée dans le monde, elle enseigne à Courrendlin, entre à Porrentruy, où elle est professe en 1855, puis exilée par le Kulturkampf à Maîche. Elle est maîtresse des novices (1863-1869, 1872-1875), assistante (1878-1881), supérieure à deux reprises, assistante en 1887-1893 et de 1896 à sa mort, en novembre 1899.

Auteur·trice du texte original: Philippe Hebeisen, 29/10/2004

Bibliographie

Marie-Anne Heimo, "Ursulines de Porrentruy", in Helvetia Sacra, VIII/I, 1994, p. 159

Suggestion de citation

Philippe Hebeisen, «Hug, Marianne (1824-1899)», Dictionnaire du Jura (DIJU), https://diju.ch/f/notices/detail/137-hug-marianne-1824-1899, consulté le 29/01/2023.

Catégorie

Biographie
Biographie