F | D

Léo, Jeanne-Ursule (1738-1820)

Dernière supérieure des ursulines de Delémont (1770-1773, 1776-1793). De Porrentruy, née en octobre 1738. Décédée le 21 mars 1820 à Porrentruy. Baptisée Jeanne-Ursule-Joséphine, fille de Jean-Antoine, secrétaire de l'évêque de Bâle Joseph Guillaume Rinck de Baldenstein, et de Marie-Jeanne née Ruelmann. Entrée à Delémont en 1757, professe en 1760, elle est supérieure du couvent (1770-1773) et de 1776 jusqu'à la suppression en 1793. Durant son supériorat, elle entreprend des réparations urgentes au bâtiment. A partir de 1786, la cherté des vivres fait apparaître le risque de ruine de l'institut. Elle cherche du travail rémunérateur pour sa communauté et ouvre un orphelinat (1787-1792). En 1791, elle reçoit des ursulines réfugiés de Clerval (Doubs, F). Puis c'est l'invasion française: l'armée réquisitionne le bâtiment. Les ursulines en sont expulsées en 1793.

Auteur·trice du texte original: Philippe Hebeisen, 01/11/2004

Bibliographie

Marie-Anne Heimo, "Ursulines de Delémont", in Helvetia Sacra, VIII/I, 1994, pp. 255-256 Marie-Anne Heimo, "Johanna Ursula Léo", in Dictionnaire historique de la Suisse [publication électronique DHS], version du 27.6.2006

Suggestion de citation

Philippe Hebeisen, «Léo, Jeanne-Ursule (1738-1820)», Dictionnaire du Jura (DIJU), https://diju.ch/f/notices/detail/155-leo-jeanne-ursule-1738-1820, consulté le 06/02/2023.

Catégorie

Biographie
Biographie