F | D

Husson, Jeanne-Marie-Anne (1832-1905)

Supérieure des hospitalières de Porrentruy (1870-1905). Née à Porrentruy, fille de Joseph et de Marie-Madeleine Tréfa. Entrée en 1859, prise d'habit en avril 1860, professe en avril 1862. Elle se consacre ensuite pendant plus de sept ans aux orphelins de l'hospice du château avant de revenir à l'hôpital en 1870. Elue supérieure en avril 1870, elle est confirmée dans cette fonction en juillet 1876, de l'autorité de l'évêque de Bâle. La situation tendue, à l'époque du Kulturkampf, explique la nature inhabituelle de cette procédure qui déroge à la règle des hospitalières. Durant cette période troublée, Jeanne-Marie-Anne H. afiche un courage et une fermeté remarquables, notamment à l'égard du nouveau responsable de la paroisse. Après avoir résisté à six années de persécutions, elle poursuit son supériorat jusqu'à la fin de sa vie dans une atmosphère désormais plus sereine. Cependant, ses infirmités l'amènent à recourir à une assistante, nommée en février 1904 en la personne de soeur Constance Déboeuf. Décédée dana la première dizaine de janvier 1905.

Auteur·trice du texte original: Philippe Hebeisen, 02/11/2004

Bibliographie

Nicole Quellet-Soguel, "Hospitalières de Porrentruy", in Helvetia Sacra, VIII/1, 1994, p. 384

Suggestion de citation

Philippe Hebeisen, «Husson, Jeanne-Marie-Anne (1832-1905)», Dictionnaire du Jura (DIJU), https://diju.ch/f/notices/detail/169-husson-jeanne-marie-anne-1832-1905, consulté le 01/03/2024.

Catégorie

Biographie
Biographie

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En continuant à naviguer, vous acceptez notre utilisation des cookies.