Chariatte, Fidèle Ignace (1730-1808)

Né à Delémont le 2 mars 1730. Décédé à Delémont le 11 juin 1808. Fils de François-Louis, bourgeois de Delémont, et de Marguerite née Girardin. Frère de Fidèle Louis.
C'est peut-être lui qui est cité comme chapelain de Saint-Ursanne en 1756. Etudiant au séminaire de Porrentruy en 1755/56 (4 mois) et 1757, il reçoit la tonsure et les ordres mineurs le 29 février 1756 ; il est ordonné sous-diacre le 26 mars 1757, diacre le 9 avril 1757, prêtre le 4 juin 1757 (à Porrentruy, dans la chapelle du château). Il est approuvé pour la première fois le 15 juin 1757. Cité comme vicaire à Courfaivre en 1758 et 1761, il est admis à la collégiale de Moutier-Grandval (à Delémont) comme chapelain des Saints-Germain-et-Randoald le 9 novembre 1765, puis comme chapelain de la Vierge-Marie-Immaculée le 10 mai 1782. Réfugié dans la Prévôté pendant la Révolution, il retourne à Delémont en <17>97 ; expressément non approuvé depuis 1794 pour cause d'inconduite. Il signe son adhésion au Concordat à Delémont le 17 septembre 1802. Il a mauvaise réputation à cause de ses excès de boisson et ne jouit de la confiance de personne.

Jean-Pierre Renard et Emma Chatelain, 16/10/2005
Dernière modification: 18/05/2011

Bibliographie

E. Folletête, « Rauracia sacra. Première partie », in Actes SJE, 36, 1931, p. 122
André Bandelier (dir.), Théophile-Rémy Frêne. Journal de ma vie, volume V, SJE, Porrentruy, Intervalles, Bienne, 1993, p. 395
Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier, 2009, p. 231
Enquête ecclésiastique de l'An XII (1804)