Gagnebin, Frédéric (1727-1792)

De la grande famille des Gagnebin. Né à Renan en février 1727. Décédé à Renan le 27 octobre 1792. Fils cadet d'Abraham II (1682-1749). Frère d'Abraham III (1707-1800), Daniel (1709-1781) et Simon-Pierre (1713-1741). Père de Charles-Philippe (1750-1809).
Notaire (1748), justicier, greffier d'Erguël (1755). Cette brillante carrière faillit néanmoins être brisée rapidement par la campagne de diffamation qui se déchaîne contre G. lors de la maladie d'Adam-Louis Monin, alors maire de Saint-Imier et commissaire des fiefs de S.A. en Erguël. G. est en effet accusé de comploter dans le but de succéder à Monin. Là-dessus se greffe encore un accident de chasse provoqué involontairement par G. et causant la vie à un ressortissant de l'Evêché de Bâle. Après une longue enquête, G. est finalement déclaré non coupable et réhabilité dans ses fonctions de juge et notaire. C'est quelques années après ces événements que G. est nommé greffier seigneurial d'Erguël.
En 1761, G. est cité comme capitaine des troupes du Département d'Erguël

Emma Chatelain, 19/10/2005
Dernière modification: 23/03/2006

Bibliographie

André Bandelier (dir.), Théophile-Rémy Frêne. Journal de ma vie, volume V, SJE, Porrentruy, Intervalles, Bienne, 1993, p. 450
Bernard Gagnebin, « Histoire de la famille Gagnebin », in ASJE, 1939, pp. 117, 140-142