Simonin, Annonciation (1870-1943)

Supérieure de l'établissement du Landeron (cant. de NE) des soeurs de la Charité de Besançon (1920-1922).
Née à Delémont, baptisée Marie-Véronique, décédée à Besançon. Elle est directrice de l'ouvroir au Landeron de janvier 1920 à juillet 1922.
Le Landeron est le théâtre de l'installation du premier établissement (1810-1991) de la congrégation en Suisse, appelé "hospice de charité". A ses débuts, il fait d'abord partie du diocèse de Lausanne. De 1821 à 1925, cette extension de la congrégation de Besançon (F) est intégrée au diocèse de Lausanne et Genève, puis au diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg dès 1925.
L'établissement est fondé en octobre 1810. Deux soeurs visitent les malades à domicile et instruisent les enfants dans une école qui compte d'abord deux classes, puis trois. En 1842, les soeurs ont aussi quelques pensionnaires. Au XXe siècle, elles sont chargées d'un orphelinat, d'une école enfantine et d'un ouvroir. Elles s'adonnent à la pastorale paroissiale (catéchèse et pastorale des migrants). Puis elles tiennent un foyer pour personnes âgées à Cressier, localité voisine.

Philippe Hebeisen, 9/11/2004
Dernière modification: 10/11/2004

Bibliographie

Marie-Anne Heimo, "Soeurs de la Charité sous la protection de St-Vincent de Paul (Ste-Jeanne-Antide Thouret)", in Helvetia Sacra, VIII/2, 1998, p. 477-478