Wicka, Henri-Joseph (1753-1837)

De Delémont (branche cadette de la famille Wicka). Né le 22 novembre 1753 à Delémont. Décédé le 3 mai 1837 à son domicile de la rue des Augustins à Colmar (F). Fils de Joseph-Ignace (1722-1786), tailleur et conseiller de ville, et de Marie-Catherine Briselance (déc. 1797), frère de Jean-Joseph et de Marcel-François-Joseph (1758-1842), dernier des Wicka. En 1795, il épouse Marie-Françoise-Geneviève Marchand (1771-1833), dont il eut une fille et deux fils morts sans descendance entre 20 et 30 ans.
Docteur en droit de l'Université de Besançon, avocat aulique (1779), procureur fiscal, syndic du Chapitre de Moutier-Grandval. Accusateur public et président du Tribunal criminel du Mont-Terrible (1795), conseiller à la Cour d'appel impériale puis royale de Colmar, juge au Tribunal de cassation Paris (où il réside en 1797), président du tribunal à Colmar. Chevalier de la Légion d'honneur (1805).

Emma Chatelain et Philippe Hebeisen, 24/10/2005
Dernière modification: 9/01/2012

Fonds d'archives

Base de données Léonore (Centre historique des Archives nationales, F).
Etat civil de Colmar, acte de décès d'Henri-Joseph Wicka (information transmise par Benoît Girard).

Bibliographie

André Bandelier (dir.), Théophile-Rémy Frêne. Journal de ma vie, volume V, SJE, Porrentruy, Intervalles, Bienne, 1993, p. 658
André Rais, « Une famille cinq fois séculaire : les Wicka de Delémont », in Archives héraldiques suisses, XC, 1976, pp. 50-56