Zumstein, Jacques (1943- )

Zumstein, Jacques (1943- )

Né le 1er juillet 1943 à Fleurier, originaire de Seeberg (BE), protestant. Fils d'Emile Zumstein, horloger, et de Berthe Chabloz. Epouse Marianne Bühler, maître coiffeuse, enseignante professionnelle.
Z. obtient un diplôme d'ingénieur ETS en microtechnique à l'Ecole d’Ingénieurs de St-Imier (EISI) en 1966, puis un post grade en gestion d’entreprises dans la même école en 1993.
Il travaille en qualité d'ingénieur constructeur horloger (1966-1969). Il enseigne ensuite à l’EISI de 1969 à 2005, dont il est chef de la division microtechnique (1985-1992), puis vice-directeur(1991-1998). Il est directeur du Lycée Technique de Saint-Imier dès 1998, directeur du Centre professionnel et artisanal du Jura bernois (CPAI-JB) de 2001 à 2005, date à laquelle il prend sa retraite.
Z. adhère au parti socialiste, section Saint-Imier, en 1990. Il en est président de section entre 1998 et 2002, puis en 2004 et 2005.
Maire de Saint-Imier de 1995 à 1998, il succède ainsi au radical John Buchs.
Il prend notamment part au processus de restructuration du secondaire 2 et du tertiaire dans le Jura bernois aboutissant à la création du Centre professionnel et artisanal du Jura bernois et de la HES de l’Arc jurassien (1996-1998).
Il est membre de l'Assemblée interjurassienne (AIJ) de 2000-2009 (président de la commission économique).
Féru de montagne, Z. est président de la section Chasseral du Club alpin suisse (1980-1991), ainsi que vice-président suisse chargé des relations internationales (1983-1987).
En 2014, suite à la démission de sa responsable, il est nommé administrateur ad interim de Mémoires d'Ici, avec notamment pour mission de revoir toute les cahiers des charges, les organigrammes et les règlements du personnel.

Anne Beuchat, 28/10/2005
Dernière modification: 1/04/2014

Bibliographie

Le Journal du Jura, 27 février 2014 ; 14 et 18 mars 2014