Koller (Kohler), François (1766-1839), en religion Paul

Né à Bourrignon le 18 novembre 1766. Décédé au château de Löwenberg, près d'Ilanz (GR) le 29 septembre 1839. Fils de Christophe et d'Elisabeth née Joray, Frère d'Ours (1756-1837), chartreux à Dijon et Rouen (Père Victor).

Il devient profès à la Chartreuse de Dijon (Champmol) le 30 novembre 1787. Le 6 septembre 1793, il reçoit du diocèse de Bâle des lettres dimissoriales en vue de son ordination sacerdotale ; il est alors diacre et s'est réfugié dans sa patrie après avoir été chassé de son monastère. Il est ordonné prêtre à Fribourg le 21 septembre 1793. Le 7 avril 1795,  il est approuvé pour un an (avec la faculté d'absoudre des cas réservés) comme vicaire à Pleigne, sous la dépendance de l'administrateur de la paroisse de Bourrignon. Il est encore cité comme administrateur de la paroisse filiale de Pleigne en avril-octobre 1801 et en septembre 1802. En 1804, il réside à Bourrignon. Il est nommé curé de cette paroisse le 1er octobre 1813 et reste dans cette fonction jusqu'au début de l'année 1830 (son successeur, François Xavier Zoepfel est élu le 29 octobre 1830). Il se retire ensuite au château de Löwenberg.De Bourrignon, né le 18 novembre 1756, décédé et enterré à Löwenberg (Grisons) le 29 septembre 1839. Frère de . Chartreux à Dijon.
Curé de Bourrignon (1813-1830), il se retire ensuite à Löwenberg.

Jean-Pierre Renard et Emma Chatelain, 8/11/2005
Dernière modification: 27/04/2010

Bibliographie

Eugène Folletête, « Rauracia sacra. Deuxième partie », in Actes SJE, 38, 1933, p.105

Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier, 2009, p. 395