Roueche, Joseph (1912-1999)

Roueche, Joseph (1912-1999)De Lugnez, il y naît le 3 janvier 1912, dans une famille d'agriculteurs. Décédé à Marseille le 27 avril 1999. Il repose aujourd'hui à Damphreux, au pied de l'Eglise où il avait été baptisé.
En 1926, il entre à la Petite Oeuvre d'Issoudun (Indre), et devient religieux en 1933. Etudes à Issoudun, noviciat à Marseille (1932-1933). Etudes de philosophie à Strasbourg puis de théologie à Rome, où il est ordonné prêtre le 31 juillet 1938.
De 1939 à 1957, il est successivement professeur d'histoire-géographie à Châtel-St-Denis, assistant du supérieur à Fribourg, enseignant de l'histoire de l'Eglise au scolasticat replié à Issoudun, étudiant à Rome (licence en théologie, 1945) et Paris (licence ès lettres à Paris-Sorbonne, 1947), ou encore au service de la Fraternité à Paris et Issoudun, supérieur et maître des novices à Miribel, près de Lyon, dans l'Ain.
Envoyé à Fribourg pour se reposer en raison de problèmes de santé.
Il travaille ensuite au service spirituel, à la formation des Filles de Notre-Dame du Sacré-Coeur, et au ministère auprès des malades. A Issoudun de 1980 à 1988, il se consacre à l'accueil à la Basilique avant de partir à la Béthline, alors maison de retraite des Missionnaires du Sacré-Coeur, sise à Château-Gombert, quartier de la commune de Marseille.
Malgré sa santé déficiente il continue à se cultiver.
De nombreuses années il remplaça aussi l'abbé Germain Girard, alors aumônier à l'hôpital de Porrentruy, qui était le frère de sa belle-soeur, Madeleine Roueche.
Ceux qui l'on connu se souviennent aussi du patois qu'il maniait avec délectation en utilisant un très vaste vocabulaire.

Emma Chatelain, 11/11/2005
Dernière modification: 30/01/2013

Bibliographie

Eugène Folletête, « Rauracia sacra. Deuxième partie », in Actes SJE, 38, 1933, p. 118
Annales de Notre-Dame du Sacré-Coeur, n° 6, juin 1999
Informations transmises par Amédée Roueche, neveu du Père Joseph.

Iconographie

Arch. fam. Amédée Roueche