Buthod, Joseph Henry (1757-1813)

Né le 5 septembre 1757. Décédé le 10 mai 1813. Fils de Georges Ignace et de Jeanne Hélène née Bouvard.
Etudiant au séminaire de Porrentruy en 1784 et 1785, il reçoit la tonsure et les ordres mineurs le 4 juin 1784 ; il est ordonné sous-diacre le 18 décembre 1784, diacre le 21 mai 1785, prêtre le 17 décembre 1785 (à Porrentruy, dans l'église du collège). Il est approuvé pour la première fois le 20 septembre 1786. Le 4 juin 1787, il est désigné comme chapelain ou aumônier de l'hôpital de Porrentruy ; il est cité comme tel d'avril 1787 à août 1791 (registre des décès de l'hôpital), en alternance avec Joseph Xavier Verneur (1778-1793).
Il devient curé constitutionnel d'Oberhergheim (F, Haut-Rhin, arr. Guebwiller, cant. Ensisheim) le 12 septembre 1791. Rétracté, il prend la fuite dès l'été 1794 et rentre à Porrentruy le 13 novembre 1794 (23 brumaire an III). Arrêté par les autorités militaires françaises peu après l'occupation de la partie méridionale de l'ancien Evêché (décembre 1797), il est conduit à Besançon, mais fut élargi. En 1798, il est employé au bureau des forges de la Reuchenette. On le retrouve en 1801 comme secrétaire du maire français de Bienne, Sigismond Henri Wildermett. Il est cité comme « prêtre à Courgenay » en 1803.

Jean-Pierre Renard et Emma Chatelain, 15/11/2005
Dernière modification: 17/11/2009

Bibliographie

Eugène Folletête, « Rauracia Sacra. Première partie », in Actes SJE, 36, 1931, p.118
Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier, 2009, p. 221