F | D

Eschemann, Jean-Joseph (1834-1901)

De Vellerat, né le 12 février 1834. Décédé à Courrendlin le 26 juillet 1901. Il commence ses études chez le curé Joseph-Clément Queloz (?-1850) à Glovelier et les poursuit à Delémont, à Luxeuil et au grand séminaire de Langres (Haute-Marne). Ordonné prêtre le 6 juin 1857 à Soleure. Administrateur à la Motte (1857) ; vicaire à Courrendlin. Révoqué le 15 septembre 1873 pour avoir signé la protestation contre la destitution de Mgr Lachat (1819-1886), il est frappé du décret d'exil du 30 janvier 1874 et se retire d'abord à Delle où il est vicaire pendant quelques temps, puis il fait un pèlerinage en Terre Sainte. En 1889, il est nommé curé-doyen de Courrendlin. Il fait élever au cimetière un monument aux anciens moines de Moutier ; il dote sa paroisse d'un nouveau cimetière, l'église d'un nouvel orgue ; il restaure l'église paroissiale et la chapelle de Châtillon ; érige à Rossemaison la chapelle de Notre Dame de la Salette et à Vellerat celle de Notre Dame de Lourdes. En 1897, il est nommé camérier secret de Léon XIII. Il est encore l'auteur d'un certain nombre d'ouvrages, dont Un quart de siècle ou mémoires d'un vicariat de 25 ans dans la paroisse de Courrendlin (Fribourg, 1882), L'infaillibilité du Souverain Pontife, mise à la portée de tous les esprits (Delémont, 1873), Abrégé historique de l'apparition de la Sainte Vierge à la Salette (Porrentruy, 1872), Notice historique sur St Germain, premier abbé de Moutier-Grandval (Revue de la Suisse catholique, 1873), Souvenir d'un voyage en Terre Sainte (Fribourg, Imprimerie catholique, 1879).

Auteur·trice du texte original: Emma Chatelain, 17/11/2005

Bibliographie

Eugène Folletête, « Rauracia Sacra. Première partie », in Actes SJE, 36, 1931, pp.140-141

Suggestion de citation

Emma Chatelain, «Eschemann, Jean-Joseph (1834-1901)», Dictionnaire du Jura (DIJU), https://diju.ch/f/notices/detail/2781-eschemann-jean-joseph-1834-1901, consulté le 08/02/2023.

Catégorie

Biographie
Biographie