L'Hoste, Jean Stanislas (1728-1802)

Né à Porrentruy le 26 août 1728 (baptisé le 27). Décédé à Porrentruy le 23 juillet 1802. Fils de Jean Pierre, bourgeois, et de Marie Elisabeth née Merguin. Frère de Jean Germain (1718-1794).
Il est ordonné sous-diacre le 7 avril 1753, diacre le 21 avril 1753, prêtre le 16 juin 1753 (à Porrentruy, dans la chapelle aulique). Il est approuvé (juridiction) pour la première fois le 18 juin 1753. Cité comme vicaire de Réchésy (F, Territoire de Belfort) en 1754, puis comme administrateur de Florimont (F, Territoire de Belfort) jusqu'en 1759, il est nommé curé de Courtemaîche le 2 août 1759. En 1777, il quitte Courtemaîche pour s'installer à Porrentruy, où il devient confrère de Saint-Michel. Admis à l'exercice du ministère de la confession à Porrentruy (1777 à 1781), il est approuvé ad dies vitae le 30 juin 1782. Retiré à Soleure en 1793, rentré à Porrentruy en 1796, séjournant à Rheinfelden en 1797-1798, il rentre à Porrentruy en décembre 1798, où il doit séjourner à l'hôpital. Le dimanche 5 octobre 1800, il chante la messe à Saint-Pierre, célébration qui a lieu pour la première fois depuis la suppression du culte. C'est à partir du 24 février 1801, qu'il est approuvé comme administrateur de la paroisse de Porrentruy (cité comme tel en août 1801). Le 18 avril 1802, il publie en chaire le nouveau Concordat.

Jean-Pierre Renard et Emma Chatelain, 23/11/2005
Dernière modification: 27/04/2010

Bibliographie

Eugène Folletête, « Rauracia Sacra. Première partie », in Actes SJE, 36, 1931, p. 175

Jean-Pierre Renard, Le clergé paroissial dans les arrondissements de Delémont et de Porrentruy avant et après la réorganisation de 1802-1804, Saignelégier, 2009, p. 413