Koller (Kohler), Raymund (1771-1852)

Provincial de la Province Suisse des Frères Mineurs Capucins (1830-1833).
Originaire de Montsevelier (JU), baptisé Jean Baptiste [Johannes Baptist] en 1771, né de parents incertains.
Prise d'habit en 1789 à Zoug, clerc à Schüpfheim en 1791. Etudes de philosophie et de théologie à Fribourg (1793), ordination à la prêtrise en juin 1794. A Bulle en 1800, on le retrouve à Sion en 1803. En 1804, il est professeur à Andermatt (UR). A Soleure (1806), Baden (AG, 1808), puis père des malades à Stans (NW) en 1810. De retour à Baden, il y est maître des novices (1812), puis est nommé vicaire à Dornach (SO) en 1818, enfin (père) gardien (1819-1822). De 1822 à 1825, il occupe la même fonction à Frauenfeld (AG). Par ailleurs, il est nommé définiteur de 1825 à 1830, tout en étant vicaire à Olten (SO) en 1825, gardien à Soleure (1826-1829) et Lucerne (1829-1830). Du mois d'août 1830 à août 1833, il occupe la fonction de Provincial, c'est-à-dire de supérieur d'une province ecclésiastique (responsable le plus élevé des capucins en Suisse). Ses fonctions subséquentes sont celles de vicaire à Altdorf (UR, 1833), gardien à Sion (VS, 1835-1836) où il demeure en 1836, mais sans mandat ; vicaire (1838), gardien (1840-1842) et à nouveau vicaire (1842) à St-Maurice (VS). Sans office en 1847, il est nommé Senior de Province en 1850, avant de décéder en février 1852 à Saint-Maurice (VS).
Durant son provincialat, la Province Suisse a fait l'objet d'attaques externes de la part de la presse, tandis que les autorités épiaient supérieures et prédicateurs avec défiance et les soumettaient à des mesures arbitraires. Cependant, à l'interne, l'esprit du temps menaçait de détendre les liens de la communauté. Dans ce contexte, le père Raymond a tenté, d'une part, de réconforter les oppressés, et d'autre part, de faire barrage aux idées rationalistes qui faisaient alors leur irruption. En 1831, il inaugure l'Ecole de latin de Näfels (GL).

Philippe Hebeisen, 7/12/2004
Dernière modification: 10/02/2005

Bibliographie

P. Beda Mayer OFMCap., "Schweizerische Kapuzinerprovinz", "Kloster Dornach" "Kloster Frauenfeld", "Kloster Luzern", "Kloster St-Maurice", "Kloster Sitten" et "Kloster Solothurn", in Helvetia Sacra, V/2, 1974, pp. 88, 278, 302, 371, 527, 619 et 643.