Montoyes, Les / Pâle, La (site archéologique, Boécourt)

Montoyes, Les / Pâle, La (site archéologique, Boécourt)Objet : villa, dépôt monétaire
Datation : époque gallo-romaine
Fouilles : 1913, trouvaille fortuite du dépôt monétaire ; 1988-1989, Office de la culture, O. Paccolat
Collections : Musée jurassien d'art et d'histoire, Delémont (monnaies)  ; Office de la culture, Porrentruy (mobilier gallo-romain des Montoyes).

La colline de la Pâle se situe au centre d'un triangle formé par les villages de Bassecourt, Boécourt et Glovelier, face à une petite butte nommée le Lémont.
En 1862, Auguste Quiquerez signalait déjà quelques monnaies romaines, dont un Antonin et un Constantin Ier (IVe siècle), provenant probablement de ce site. Ces trouvailles sont peut-être à mettre en relation avec le trésor monétaire, découvert « en un tas » en 1913, probablement sur l'emplacement de l'établissement gallo-romain des Montoyes.
Ce trésor est composé de 102 monnaies, dont les pièces les plus anciennes sont deux antoniniens (pièces en argent) frappés sous le règne de Gallien (260-268), et la plus récente une maiorina en bronze argenté de Décence (350-353).

Ces monnaies sont des pièces communes qui circulaient par millions dans tout l'empire romain. Elles ne représentent pas une grande fortune, juste une maigre réserve permettant à son propriétaire de se procurer des vivres pour une semaine ou deux. Elles furent très certainement enterrées dans les ruines de la villa romaine abandonnée à partir de 352-353. En effet, proclamé empereur en 350 par l'armée de Constant Ier qu'il fit assassiner, Magnence marcha contre Constance II qui refusait de partager l'empire avec lui. Pour affaiblir son adversaire, Constance II recourut à un moyen dangereux : il encouragea les Alamans à envahir les territoires contrôlés par Magnence en leur promettant la libre disposition des terres conquises. Des hordes d'Alamans franchirent donc le Rhin en 352-353 pour se rendre vers le sud à travers l'Helvétie.
Lors des fouilles de la villa menées en 1988-1989, deux monnaies furent encore exhumées : un antoninien de Gordien II (238-244) et une pièce non identifiable, probablement de la première moitié du IIIe siècle.
C'est également de cette époque que date le trésor d'argenterie que l'on peut admirer dans les vitrines du musée romain d'Augst.

Voir aussi la notice Archéologie.

Claude Juillerat et François Schifferdecker (réd.), Guide archéologique du Jura et du Jura bernois, Porrentruy, 1997, 17/01/2006
Dernière modification: 10/03/2009

Bibliographie

Herbert Adolph Cahn, « Un dépôt monétaire du IVe siècle trouvé à Bassecourt », in ASJE, 49, 1945, pp. 195-206
Georges Depeyrot, Le Bas Empire romain, économie et numismatique (248-491), Wetteren, 1987
Olivier Paccolat, L'établissement gallo-romain de Boécourt, Les Montoyes (CAJ n° 1), Porrentruy, 1991
Claude Juillerat, François Schifferdecker (réd.), Guide archéologique du Jura et du Jura bernois, Porrentruy, 1997
Jean-Daniel Demarez, Répertoire archéologique du canton du Jura du Ier siècle avant J.-C. au VIIe siècle après J.-C. (CAJ n° 12), Porrentruy, 2001
www.jura.ch (octobre 2008)

Iconographie

Tableau des monnaies selon les déterminations de Cahn. (Liste des empereurs : A : Gallien; B : Claude le Gothique ; C : Maxence ; D : Constantin le Grand ; E : Constant ; F : Constance II ; G : Magnence ; H : Décence).

Lien: http://w3.jura.ch/services/oph/sar/Sites_importants/BOE-MO/BOE-MO-Texte.htm