Grandgourt

Notice du Dictionnaire historique de la Suisse :

Domaine et prieuré, comm. Montignez et Courtemaîche JU. 1182 Grantgour. L'origine du couvent construit au XIIe s. dans une cluse de l'Allaine est incertaine. Une tradition l'attribue aux chanoines de Lanthenans (Franche-Comté), une autre au courant clunisien. Citée pour la première fois en 1182 dans un privilège de Lucius III en faveur de Bellelay, dont elle est filiale, G. est une abbaye à part entière en 1188. A la mort de son premier abbé, on suppose que les moines clunisiens d'Altkirch (Alsace) s'emparent de cette maison, que Bellelay ne récupère qu'en 1208 et dont elle fera un prieuré, reconstruit en 1738-1744. Le pont à deux arches date de 1770. Vendu comme bien national en 1798, le domaine agricole a été exploité au XIXe s. et a accueilli une importante pisciculture au XXe. L'église, partiellement détruite en 1801, a été démolie en 1860 pour élargir la route. Le prieuré a été restauré en 1976-1977. Imposant bâtiment avec une riche ornementation intérieure, il abrite depuis 2001 un centre de formation et de cure.

Emma Chatelain, 17/01/2006
Dernière modification: 31/01/2006

Bibliographie

Dominique Prongué, « Grandgourt », in Dictionnaire historique de la Suisse [publication électronique DHS], version du 20.12.2005
Jean-Claude Rebetez, « Bellelay », in Helvetia Sacra IV/3, Bâle 2002, pp. 137-152