Kuhn, Charles-Théodore (1784-1874)

Né à Porrentruy le 2 janvier 1784. Décédé dans la même commune le 26 juillet 1874. Fils d'Antoine-Léonce Kuhn, originaire de Soultz, ultérieurement de Porrentruy, dernier secrétaire du prince-évêque de Bâle Joseph de Roggenbach.
K. commence ses études au collège de Porrentruy puis les poursuit à l'université de Strasbourg, à la faculté de médecine. Promis à une belle carrière, il doit néanmoins interrompre ses études suite à la ruine de son père, et retourner s'installer à Porrentruy. La médecine n'étant plus possible, il se décide alors à entrer dans l'enseignement. Après de fructueuses démarches auprès du ministre français de l'instruction publique, K. est nommé maître au lycée de Strasbourg. Quelques années plus tard, désireux de rentrer au pays, K. trouve une place à l'institut agricole d'Hofwil (BE). Il y reste jusqu'en 1839 avec néanmoins une interruption d'une année durant laquelle K. est de nouveau à Strasbourg. Après une tentative dans le commerce, K., âgé de 55 ans, est de retour dans l'enseignement, à Porrentruy cette fois, où il est appelé à enseigner au collège. Il est ensuite nommé à l'Ecole normale.
Toujours féru de sciences, il ne cessa, toute sa vie durant, de s'adonner à diverses expérience plus ou moins couronnées de succès, notamment en raison du peu de matériel dont il disposait. Il parvient néanmoins à se distinguer en chimie, domaine dans lequel il réussit à améliorer la couleur artificielle « bleu d'outre-mer ». Il est aussi le premier à s'occuper de daguerréotypie à Porrentruy, et se passionne pour l'astronomie. Grand érudit, K. parlait plusieurs langues, aussi bien vivantes qu'anciennes.

Emma Chatelain, 6/04/2006
Dernière modification: 22/10/2008

Bibliographie

G. Schaller, « Charles-Théodore Kuhn », in ASJE, 1874, pp. 223-231