Deutsch

Groupement interpartis pour l'unité cantonale (GIPUC)

Le Groupement interpartis pour l'unité cantonale (GIPUC), mouvement antiséparatiste, est fondé en 1966 en Ajoie autour de personnalités tel que Raoul Monin, Roger Droz, Philippe Mouche, Gustave Althaus ou Julien Peter.
Le principal président est Raoul Monnin de Buix avec l'appui du colonel Gustave Althaus de Buix également. Philippe Mouche en était le responsable de presse. Le GIPUC publie un journal intitulé La Vouivre.
Comme pour les autres groupements antiséparatistes, le GIPUC a des liens serrés avec l'Union des Patriotes jurassiens (UPJ). En témoignent les nombreux articles du GIPUC publiés dans Le Jurassien (journal de l'UPJ), ainsi que les participations réciproques aux assemblées.

Emma Chatelain, 28/11/2006
Dernière modification: 5/05/2009

Bibliographie

Emma Chatelain, « Nous sommes des hommes libres sur une terre libre ». Le mouvement antiséparatiste jurassien (1947-1975), son idéologie et ses relations avec Berne, Alphil, 2007