Primault, Edgar (1893-1971)

Originaire de Renan. Né le 26 juillet 1893 à Courtelary. Décédé le 1er mars 1971 à Berne. Fils d'Henri Primault-Schreyer, horloger et hôtelier. Epouse Lydia Rusca. Frère du divisionnaire Etienne Primault, commandant et chef d'armes des troupes d'aviation et de défense contre avions.
Gymnase à Berne, études de droit et d'économie aux universités de Berne et Neuchâtel. Après la Première Guerre mondiale, durant laquelle il est mobilisé comme officier dans le régiment jurassien (lieutenant en 1914, premier-lieutenant en 1918), il entre au Service de l'Air et est l'un des premiers pilotes militaires de l'armée. En 1922, il est nommé chef pilote de l'aviation militaire par le Conseil fédéral. Il quitte ensuite ce poste d'instructeur pour devenir directeur général de l'Automobile-Club de Suisse (dès 1928) puis président de la Chambre suisse de l'horlogerie.
S. préside aussi la Fédération routière suisse, la Commission technique de la Fédération internationale de l'automobile et l'Office suisse d'expansion commerciale. Membre honoraire de l'Aéro-Club de Suisse.
Vice-président du Conseil d'administration de Swissair.
Dans l'armée, S. entre à l'Etat-major général (EMG) en 1925 (capitaine depuis 1922), atteint le grade de colonel (1938), commande les troupes d'aviation (1945-1947) et est chef d'état-major de l'aviation militaire suisse (troupes d'aviation et de défense contre avions) de 1948 à 1950, date à laquelle il sort de l'EMG.

Emma Chatelain et Philippe Hebeisen, 26/02/2007
Dernière modification: 17/10/2009

Fonds d'archives

Mémoires d'Ici (Saint-Imier), Fonds Le Jura bernois 1874-1998.

Bibliographie

Les Intérêts du Jura, no 12, 1966, p. 261-262
Le Jura bernois, 3 mars 1971
Rudolf Jaun, Das Schweizerische Generalstabskorps 1875-1945 : eine kollektiv-biographische Studie, Basel ; Frankfurt am Main, 1991, p. 280 (L'Etat-major général suisse ; 8)