Scherrer, Georges (1924-2005)

Maire de Delémont d'août 1960 à décembre 1980. Surnommé « le Shérif ».
Ingénieur en génie civil, décédé à Delémont.
Membre du parti socialiste, il entre à la mairie de Delémont en août 1960, à l'âge de 36 ans, à la faveur d'une élection complémentaire face à Joseph Schaffter du PCSI et à René Steiner du PLR. Il confirme son résultat en décembre de la même année. Il bénéficie ensuite d'élections tacites jusqu'à son retrait en 1980. C'est à son avantage que sont signés les accords de Soyhières, par lesquels le PCSI s'engage à ne pas le combattre à la mairie. Il succède au socialiste Henri Parrat élu à la préfecture.
Durant ses mandats, la ville se dote d'importantes infrastructures, dont l'école du Gros-Seuc et le centre sportif de la Blancherie. C'est à cette période aussi que l'organisation politique est modifiée par la mise en place d'un législatif.
Il s'est tenu en retrait dans la Question jurassienne ; il appelle cependant à voter oui lors du plébiscite de 1974 et il est le premier maire de la capitale à l'entrée en souveraineté du nouveau canton.
Selon le Quotidien Jurassien, Georges Scherrer est un brillant orateur doté d'un charisme certain, qui a laissé, chez ceux qui l'ont côtoyé le souvenir « d'un bon vivant, apprécié de ses concitoyens ».

Alain Cortat, 10/07/2005
Dernière modification: 8/04/2010

Bibliographie

Le Quotidien jurassien, 7 février 2005.