Aubry, Roger (1923-2010)

Né le 11 avril 1923 à Montfaucon. Fils d'Alphonse, secrétaire communal, et de Henriette née Veya, mère de famille. Décédé à Cochabamba (Colombie) le 17 février 2010.
Après avoir effectué son école primaire à Montfaucon, il poursuit ses études secondaires au collège des rédemptoristes de Saint-Etienne (Loire, F), de 1936 à 1939, et à l'Institut des rédemptoristes d'Uvrier (comm. de Saint-Léonard, VS), de 1939 à 1942.
A l'issue de son noviciat chez les rédemptoristes de Gannat (Allier, F), de 1942 à 1943, il y fait profession religieuse le 7 octobre 1943. Ensuite, de 1943 à 1949, il accomplit ses études de philosophie et de théologie à la maison d'études des rédemptoristes de Sousceyrac (Lot, F) et y est ordonné prêtre le 24 février 1949.
De 1949 à 1970, R. Aubry est missionnaire-prédicateur dans les paroisses de Suisse et de France. Il exerce aussi la charge de supérieur de la maison de Châtel-Saint-Denis (FR), de 1958 à 1964, et celle de provincial de la province suisse des rédemptoristes (Baden), de 1964 à décembre 1970. C'est en 1966, alors qu'il est provincial, qu'il se rend pour la première fois en Bolivie.
Nommé administrateur du vicariat apostolique de Reyes (l'une des 17 juridictions ecclésiastiques de Bolivie), dans le Département du Beni, le 11 décembre 1970, il part pour la Bolivie le 20 mars 1971 et est investi de ses nouvelles fonction à Reyes le 31 mai 1971. Nommé ensuite vicaire apostolique de Reyes, le 7 juillet 1973, il y est consacré évêque le 16 septembre 1973, dans la cathédrale nouvellement érigée, par le cardinal José Clemente Maurer, Congrégation des Rédemptoristes (CSSR), archevêque de Sucre.

Désormais, son activité s'exerce non seulement dans le vicariat de Reyes - il y suscite la création des communautés ecclésiales de base et y encourage la collaboration des laïcs dans la pastorale - mais s'étend à toute la Bolivie et à l'Amérique latine.
De 1973 à 2000, il est responsable, au sein de la Conférence épiscopale bolivienne, de la Commission missionnaire, qui peu à peu compte trois secrétariats: Mission, Culture, Oecuménisme et dialogue. Durant cette période, il est choisi comme délégué des évêques boliviens aux Synodes romains sur l'Evangélisation (1974) et la Catéchèse (1977).
D'abord membre de la commission « Education » du CELAM (Consejo Episcopal Latinoamericano) en 1973, il est président du Département missionnaire de la Conférence épiscopale latino-américaine de novembre 1974 à mars 1979 et fait partie de ce fait du comité de préparation de l'importante Conférence de Puebla (Mexique) en janvier-février 1979. Il est à nouveau membre du Département missionnaire de 1983 à 1987.
Devenu évêque émérite le 1er mai 1999, Mgr Roger Aubry réside actuellement au Carmel de Cochabamba et donne des cours de théologie et d'histoire de l'évangélisation de la Bolivie aux séminaristes rédemptoristes et aux soeurs du Carmel de Cochabamba.

En mai 2000, il a été créé docteur « honoris causa » de la Faculté de théologie de l'Université catholique de Bolivie (Cochabamba).

Jean-Pierre Renard, 2/10/2007
Dernière modification: 4/05/2010

Bibliographie

Jean-Philippe Arm et Jean-Jacques Grezet, Les Suisses dans le monde, t. 1, Lausanne 1990, p. 76-93 : « Evêques suisses en Bolivie. Mission en Amazonie » (ill.)
J. F. Gorski, « Presentación », dans Roger Aubry, La Misión siguiendo a Jesús por los caminos de América Latina, Buenos Aires 1990, p. 6 ss.
F. Ferrero, « Presentación », dans Roger Aubry, En el gozo del Espíritu. Caminar misionero y Nueva Evangelización, Madrid 1997, p. 5-12
Ivo Auf der Maur, « Aubry, Roger », in Dictionnaire Historique de la Suisse [publication électronique, www.dhs.ch], version du 11.02.2005