Milandre (château, Boncourt)

Objet : château
Datations : Bas Moyen Age, époque moderne
Fouilles : -
Collections : -

Milandre est un château-forteresse de type féodal construit par les comtes de Montbéliard vers le milieu du XIIIe siècle. En 1283, il devient possession de l'évêque de Bâle qui l'inféode à différentes familles nobles de la région. De 1386 à 1461, il est engagé, avec l'Ajoie, aux comtes de Montbéliard. En 1461, il revient définitivement à l'Evêché. A la Révolution, il est vendu comme bien national. La commune de Boncourt en fait l'acquisition en 1981 et entreprend des travaux de restauration et de consolidation, achevés en 1988.
Situation idéale, sur l'anticlinal le plus septentrional de la Chaîne du Jura. Le château domine la vallée de l'Allaine, qui a creusé là sa dernière cluse. C'est le point de jonction de la Trouée de Belfort et du Jura tabulaire. C'est aussi la vraie frontière entre les terres de France et l'Evêché de Bâle.
La tour occupe le sommet d'un promontoire rocheux qui fait saillie, presque en surplomb, sur la vallée. Il est séparé du plateau voisin par un fossé creusé en partie par la main de l'homme, aujourd'hui partiellement comblé. Les constructions qui entouraient le donjon affleuraient le bord du rocher. Il en reste quelques traces à peine visibles. La tour, quadrangulaire, mesure 10 mètres de côté et, à leur base, les murs ont plus de 3,5 mètres d'épaisseur. Le parement est fait de moellons à bossage soigneusement taillés. Au sommet, sur environ 2 mètres de hauteur, le tuf a remplacé le calcaire. L'acquéreur de ce bien national a détruit la partie supérieure de l'édifice pour en récupérer les matériaux.
Mais la première destruction a été opérée en 1674 par les troupes de Turenne stationnées en Alsace. Il s'agissait alors pour lui de ne pas offrir des points d'appui à ses adversaires.
Lors de la reconstruction du parement, on a pris soin de marquer la séparation entre les moellons d'origine et les nouveaux. Un escalier métallique, à l'intérieur de la tour, donne accès à la plate-forme du sommet, d'où l'on jouit d'une magnifique vue panoramique.

Carte 1065, 1 : 25 000, Bonfol.
Coordonnées : 568 100 / 259 500.

Voir aussi la notice Archéologie.

Jacques Bourquard et Jean-René Quenet (complété en 2008 : Ludwig Poget), 23/08/2005
Dernière modification: 17/12/2008

Bibliographie

Auguste Quiquerez, Notes historiques sur le château de Milandre : 1801-1882 (ms transcrit), Boncourt, 1982 (original se trouvant à la Bibliothèque universitaire de Bâle)
Peter Kaiser, « Milandre : documentation archéologique d'un monument historique en Ajoie », in Revue de l'association suisse pour châteaux et ruines, 62/2, 1989, pp. 10-16
Claude Juillerat, François Schifferdecker (réd.), Guide archéologique du Jura et du Jura bernois, Porrentruy, 1997
www.jura.ch (décembre 2008)

Liens :
notice SAP
notice swisscastel