Blanches-Fontaines, Les (centrale hydroélectrique), dès 1897

En 1891, Henri Frédéric Sandoz quitte Le Locle pour s'installer à Tavannes dans le but d'y créer une grande manufacture horlogère. Le 25 septembre 1895 s'ouvre la Tavannes Watch Co. Désireux de pouvoir profiter de la force électrique, Henri-Frédéric Sandoz s'allie aux frères Brandt dans un consortium dans le but d'exploiter la Sorne au lieu-dit les Blanches-Fontaines. La centrale est construite en 1897 et fournit alors l'électricité nécessaire à l'éclairage de la commune d'Undervelier. Une succursale de Tavannes Watch ouvre ses portes à Undervelier, ancien propriétaire du site de la centrale. Le réseau sera racheté en 1911 par les Forces Motrices Bernoises (FMB) bien que la centrale, elle, reste entre les mains de la Tavannes Watch jusqu'à son rachat par la famille Bourquard (Humbert) en 1950. Cette dernière rachète alors aussi l'usine d'Undervelier et poursuit la production de boîtes de montres jusqu'en 1984.
La centrale électrique, sous l'impulsion des ses nouveau propriétaires, va être profondément modernisé en 1951. Elle est toujours en activité aujourd'hui.

Emma Chatelain, 9/04/2009
Dernière modification: 8/06/2011

Bibliographie

Georges Cattin, Les centrales électriques jurassiennes, Saignelégier, 2006, p. 183-191
http://www.petitehydraulique.ch/web/francais/exemples/blanchesfontaines/index.html (7.4.2009)