Rondchâtel SA

Directeur de la fabrique de papier de Biberist (SO, fondée en 1865), Oscar Miller fonde une fabrique de pâte de bois à Rondchâtel en 1882, pour alimenter sa papeterie en matière première. La production à Rondchâtel démarre en mai 1883. D'importants travaux sur la Suze permettent une chute de 44 m fournissant une force de 800 à 900 CV. Dès la fin des années 1880, une dynamo produit l'électricité nécessaire à l'éclairage des ateliers et des alentours de la fabrique.
L'entreprise, qui de 1994 à 2000, se nomme « Rondchâtel Pâte de Bois SA » connaît d'importantes difficultés financières en 2000. Echappant de justesse à la faillite grâce aux capitaux de l'entreprise italienne Sicem Saga, « Rondchâtel SA » connaîtra de nouvelles difficultés en 2002. En effet, en août, un incendie fait d'importants dégâts qui obligent l'entreprise à stopper complètement sa production. Elle décide alors de licencier ses 55 employés mais revient sur sa décision quelques jours plus tard.

Emma Chatelain, 21/04/2009

Fonds d'archives

Mémoires d'Ici (St-Imier), dossier documentation « Rondchâtel SA »

Bibliographie

Bernard Romy, Le Meunier, l'horloger et l'électricien. Les usiniers de la Suze, 1750-1950, Intervalles, no 69-70, automne 2004, p. 168-172

http://news.search.ch/ (14.4.2009)